Feelings

Où comment j’ai apaisé mes angoisses

L’une de mes expressions favorites : « je suis une angoissée de la vie ». Et pourtant… Depuis quelques semaines déjà, ma vie a changé… Mes angoisses se sont transformées en peur et tout est différent. Pour certains d’entre vous, la frontière entre les deux peut être floue et mince. Moi je perçois clairement la nuance. Ce changement est énorme dans mon quotidien ! Et je sens déjà, en l’écrivant, l’émotion de joie qui monte ! Cette révolution – oui car pour moi s’en est une – me comble de bonheur. Mais elle est aussi associée à celle de la peur – je n’ai pas non plus totalement changé ! – Et si ce sentiment d’apaisement s’arrêtait ?

 

L’angoisse et moi

 

Je pense que mes crises d’angoisse sont apparues lorsque je vivais à Paris, il y a 12 ans. Elles se sont intensifiées, répétées, jusqu’à ce que j’identifie différentes phobies. Uniquement des phobies sociales, qui se déclenchaient sous le regard des autres. Boule au ventre, mal-être, respiration coupée, et mains tremblantes. Des moments horribles, intenses. J’étais persuadée que cela ne s’arrêterait jamais. C’est d’ailleurs à cause – grâce ? – à elles que j’ai commencé une Gestalt thérapie. Elles ont guidé ma vie, orienté mes choix. Avec elles, je n’arrivais pas à m’aimer, et perdais toute estime de moi. Je me suis gavée de médicaments pour ne plus les ressentir. Me suis forgée une carapace jusqu’à disparaitre. Et puis, décembre 2014, je décide de faire tout ce qu’il m’est possible de faire pour les apaiser : quitter mon travail pour m’occuper de moi.

 

La personne qui n'est pas en paix avec elle-même, sera en guerre contre le monde entier. Mahatma Gandhi. Cliquez pour tweeter

 

Et je n’ai aucun regret ! Ce chemin, commencé en avril 2016, je dois être honnête, est long et difficile. Et je sais combien rien n’est acquis… Mais je peux vous dire aujourd’hui que c’est possible. En étant accompagnée, j’ai commencé par parler de mes angoisses à mon entourage. J’ai choisi de montrer mes émotions. Petit à petit, en fonction des situations. Loin de moi, l’idée de me forcer ou de me mettre en danger. Toujours avec en arrière fond l’envie d’essayer, d’avancer. Avec probablement une part de moi, qui voulait y croire. J’en ai échangé en thérapie de groupe. Pour m’y confronter, en toute sécurité. J’ai cherché du soutien, des appuis. Dans mon entourage, ma famille, mes amis. Et j’en ai trouvé ! Parce que c’est fou, malheureusement, le nombre de personnes anxieuses qui existe !

 

Puis expérimenter

 

Et je crois que la dernière étape que je viens de franchir, est celui de l’expérience. Dans la vraie vie. Au quotidien, dans le milieu professionnel. J’ai enfin fait le pas, probablement plus sûre de moi, d’aller me confronter à la vie sociale avec mes angoisses. Par ma formation Gestalt en résidentiel, ma formation de coach, et tous les expérienciels « en vrai », que je peux faire. Depuis début novembre, j’ai également démarré l’accompagnement de 3 coachés pour valider ma formation. Oui, je multiplie les mises en situation !

 

Et je suis super étonnée ! J’y arrive ! Non sans peur – n’exagérons rien – mais mes angoisses ont disparu. Mes ressentis ne sont plus disproportionnés. Je ne suis plus totalement effrayée. Je vois comme je suis loin d’être en pleine confiance, sereine et détendue. Mais je crois que cette peur naturelle est tout à fait normale. Et je peux le dire : vraiment très acceptable ! Je l’accueille. En ne me jugeant pas et en me rassurant.

 

Je suis tellement heureuse de vous partager tout cela… C’est ma façon de leurs faire un pied de nez 😉 Toutefois, j’ai du mal à y croire… J’ai cette phrase dans ma tête qui me répète « cela ne durera pas »… Pour ne pas lui donner raison, et parce que, pour moi, c’est bon, je décide de vivre chacun de ces nouveaux moments en pleine conscience. Du parcours que j’ai réalisé. De chaque rendez-vous réussi, de tous ces moments où je prends le risque. Je suis fière et vraiment comblée. Mes peurs existent mais elles ne me tétanisent plus. Mes angoisses ont – pour le moment – disparues.

 

♥ Pour continuer à me suivre, abonnes-toi à ma newsletter. Et reçois en cadeau mon ebook 🙂 ♥

  • 72
  •  
  •  
  •  
  • 36
  •  
  •  
  •  
  •  

2 thoughts on “Où comment j’ai apaisé mes angoisses

    1. 😊 Merci Ornella ❤️ Oui j’ai envie de donner de l´espoir car si j’ai pu m’apaiser c’est que c’est possible pour tout le monde Et ça me permet d’etre bienveillante avec moi 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.