Lifestyle

Pourquoi un coach doit poursuivre un travail sur lui

Pourquoi un coach doit avoir travaillé sur lui #coach

Petit à petit, je découvre le métier de coach. Par ma formation, ma pratique, des lectures et des échanges. Et parfois, je suis inquiète… oui carrément. De voir que certains coachs passent à côté de l’un des fondements de cette pratique : la connaissance de soi. La formation nous y pousse quelque peu. Mais c’est loin d’être suffisant. Comme le soulignent de grands noms de la profession – Thierry Gaches, Pierre Blanc-Sahnoun ou encore François Délivré, pour ne citer qu’eux – ce n’est qu’un début ! Il existe tellement de bonnes raisons de poursuivre ce travail entrepris. Voilà, en quelques lignes, pourquoi un coach doit poursuivre un travail sur lui :

L’humilité

Un coach doit avoir travaillé sur lui

Je les vois ces coachs qui se sentent tout puissant ! Comme au-dessus de tous, avec l’intime conviction qu’ils ont réponse à tout… Les pires, je crois. De vrais gourous. Un travail sur soi permet justement d’éviter cela. En regardant au fond de soi, on sait que l’on est loin d’être parfait. On reconnait ses propres failles, ses blessures et ses limites. On apprend à les accueillir. Et par là, on touche du doigt son humanité. Alors accolée à l’humilité. Et on découvre toute la complexité de l’être humain.

Pourquoi un coach doit poursuivre un travail sur lui ? Simplement pour se connaitre. Avoir le recul nécessaire pour savoir ce qui lui appartient ou non. Comment il fonctionne. Et ce qui se rejoue dans ses accompagnements. Car malgré des intentions positives, nos actes et notre comportement cachent bien d’autres aspects. Ne pas avoir regardé en soi, c’est courir le risque d’être téléguidé par des forces obscures. Que l’on ne maitrise pas. Un coach qui poursuit un travail thérapeutique sera plus en mesure d’aider en conscience. Il évitera de retomber, sans s’en rendre compte, dans tous ses travers, et d’emmener son aidé avec lui.

Ta vision deviendra claire que lorsque tu regarderas dans ton cœur. Carl Gustav Jung Cliquez pour tweeter

Le respect

Et puis un coach qui suit lui-même un travail thérapeutique, connait déjà ce qu’être aidé signifie. Il a pu vérifier que la solution se trouve en lui. Que ce n’est pas l’autre qui la lui a apportée. C’est seulement à ce moment-là, que l’on peut aider l’autre à trouver son propre chemin. Et puis être soi-même accompagné permet basiquement de mieux connaitre la relation d’aide. Ce qui est possible et ce ne qui ne l’est pas. Le cadre. Ce qu’une personne accompagnée peut attendre ou imaginer. Ce qui se joue dans le lien aidant-aidé.

Pourquoi un coach doit entreprendre un travail thérapeutique

Il saura qu’il existe des barrières naturelles, qui se répètent, malgré une volonté sans faille d’avancer. Il se sera confronté aux émotions. Aura appris à accueillir les siennes pour ainsi mieux accueillir celles de l’autre. Et se sentira ainsi un peu plus à l’aise. Travailler sur soi c’est aussi se libérer au besoin de son passé. Et être pleinement dans ce qui se joue au présent.

Pourquoi un coach doit poursuivre un travail sur lui


Pourquoi un coach doit poursuivre un travail sur lui

Poursuivre un travail thérapeutique c’est être plus serein avec sa propre histoire. C’est laisser son passé derrière soi et être disponible à l’autre sans filtre transformant. Apprendre à se connaitre, c’est aussi s’être posé un certain nombre de questions. Et ainsi s’assurer que l’on aide pour les bonnes raisons. Car il est vite arrivé de vouloir aider tout d’abord pour se soigner. En quête de reconnaissance ou pour se valoriser. Et je crois qu’il s’agit avant tout de bien d’autres choses. Comme de partager une expérience, de redonner confiance. D’amener son coaché à croire que tout est possible a qui est bien entouré.

Ai-je réussi à vous convaincre ? 😉 Je ne peux, quoiqu’il en soit, que vous encourager à être attentifs à ce point si vous envisagez de vous faire coacher. Si cela n’est pas clairement écrit ou évoqué sur le site internet, n’hésitez pas à poser la question. Et si le coach ne souhaite pas vous répondre c’est que peut-être il n’en voit pas l’intérêt… et je trouverais cela bien dommage. Comment peut-il vous accompagner si lui-même n’a pas entrepris de changer ?

♥ Pour continuer à me suivre, abonnes-toi à ma newsletter. Et reçois en cadeau mon ebook ♥ (Vérifie tes spams pour confirmer ton inscription)

Besoin d’être accompagné(e) dans ta transition professionnelle ? Je peux être là pour toi ! En face à face, ou en ligne. Pour en savoir plus, clique ici.

  • 18
  •  
  • 99
  •  

8 réflexions au sujet de « Pourquoi un coach doit poursuivre un travail sur lui »

  1. Je crois que toute personne engagée dans une relation d’aide, d’accompagnement se doit de poursuivre un travail personnel – de quelle que manière que ce soit.
    Et je pense que cela va de soi aussi…
    Merci Emeline de le rappeler!

    1. Oui Marie ça me semble également tellement une base… et oui il peut s’agir de toute sorte de travail personnel. À chaque coach de trouver la forme qui lui convient Merci Marie Bon weekend à toi ! bises

  2. Ca me parait nécessaire aussi toujours garder les pieds sur terre et de poursuivre un peu l’étude de soi-même, garder la tête froide, se rappeler que l’on a jamais toutes les réponses, et que de nouvelles questions se soulèvent toujours.

    1. Oh oui ! Je trouve cela en plus tellement riche ! et il existe tellement d’approches différentes, toutes plus intéressantes les unes que les autres : on a l’embarras du choix ! 😉 Merci Ornella pour ton partage Bises

  3. Comme toi, je suis convaincue de l’importance d’effectuer un travail constant sur soi-même lorsqu’on se positionne comme coach, thérapeute ou accompagnant.e. D’abord pour mieux se connaître, puis pour savoir reconnaître ce que l’on projette de soi dans le coaching et sur le coaché, et enfin pour faire la paix avec soi-même et ses aspects douloureux.
    Après, il faut aussi trouver la bonne personne pour se faire accompagner sur ce chemin, ce qui n’est pas toujours facile. Personnellement, je travaille beaucoup sur moi, mais je n’ai pas encore trouvé mon propre coach pour aller plus loin… Je cherche !

    1. Merci Nadège pour ton partage 🙂 Je te souhaite de trouver la personne qui te conviendra, coach ou pas. Il y a tellement d’approches thérapeutiques et en connaissance de soi. Tu trouveras 😉 Prends soin de toi Bises

  4. Merci de faire un rappel sur ce sujet tellement important. Je dis souvent que si on ne s’aide pas déjà soi-même, comment peut-on aider les autres? Ce qui veut dire, pour moi, la même chose que ce que tu dis, « si on se ne connait pas soi-même, comment peut-on aider les autres à se connaître? ».
    Qu’on soit coach, thérapeute etc… à partir du moment où on se donne comme mission de vie d’aider les autres de quelque nature que ce soit, à partir du moment où on agit sur l’énergie des autres, il est primordial d’avoir au préalable travaillé sur soi et d’être « passé » par ce qu’on veut transmettre.
    Un grand merci pour ce rappel, je pense que beaucoup de personnes devraient le lire et ne jamais oublier Ô combien c’est important! 😉

    Juliette

    1. Merci beaucoup Juliette ! 🙂 Contente que nous soyons habitées par la même conviction 🙂 Oui j’y crois tellement. C’est un élément essentiel pour moi aussi. Prends soin de toi et au plaisir ! Belle journée 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.