Feelings

J’ai osé… reconnaitre en moi ma maman

Ma maman est décédée j’avais 11 ans. Ce traumatisme a effacé de ma mémoire tous mes souvenirs d’enfance. J’ai comme perdu mes racines, lorsqu’elle est partie. Par de vieilles photos visionnées sous forme de diapo, par des conversations avec des personnes qui l’ont connue, j’essaie de réactualiser cette mémoire perdue. Pour la faire vivre encore, et ne pas oublier une partie de moi. Pour me sentir entière et pouvoir parler d’elle. Et à reparler de ces moments passés, je me suis aperçue qu’en de nombreux points, je lui ressemblais.

 

Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis. Victor Hugo. Cliquez pour tweeter

 

Ce que ma maman m’a transmise

 

Comme ma maman, je me sens pleine de vie. Énergique ! J’ai une curiosité naturelle, un enthousiasme très présent. Je bouge, je ris, je parle beaucoup. Je fais partie de ces personnes dites prolifiques.

 

Comme ma maman, j’ai des tourments. Je ne sais pas bien tout ce qu’elle a traversé, mais je sais qu’elle a eu des moments difficiles. Elle n’a cependant jamais baissé les bras et savait s’entourer.

 

Comme ma maman, je dis rarement « non » à une sortie en famille ou entre amis. Faire la fête est un besoin récurrent, que j’ai grand plaisir à assouvir avec quelques verres de vin blanc ! Danser, chanter et trinquer met du piment dans ma vie.

 

Mon héritage

 

Comme ma maman, je me sens être une femme forte. Une femme de caractère qui sait s’imposer ou s’exprimer. Et qui peut même prendre la parole au nom de ceux qui ne savent pas ou ne peuvent pas le faire. Je me sens courageuse et déterminée. Et prête à me battre pour défendre mes valeurs.

 

Comme ma maman, je ne suis pas qu’une mère. J’ai besoin d’être épanouie dans mon travail, de me sentir belle et femme. Mon fils me comble mais ne définit pas toute ma vie. Comme elle, je souhaite garder une certaine autonomie.

 

Comme ma maman, je ne suis pas vraiment matérialiste… pour ne pas dire radine ! Je peux facilement dépenser pour recevoir mes amis, ou partir en vacances en famille. Mais j’ai une vraie difficulté à acheter de la décoration, ou le téléphone dernier cri. Mon conjoint le fait pour moi. Nous avons trouvé notre équilibre.

 

Merci maman

 

Elle m’a également transmise la valeur famille, l’humilité et la résilience. Et, immanquablement, encore beaucoup de choses que j’oublie. Bien sûr, nous sommes différentes. Je ne suis pas elle. Elle n’est pas moi. Sur certains aspects, nous ne nous ressemblons pas. Contrairement à ma maman, je distribue les câlins et marques de tendresse. J’ai appris à partager et montrer mes émotions. À exprimer mon amour par des gestes. Mais bien que je n’ai pas de souvenirs précis, ma mémoire émotionnelle le sait : elle m’a aimée et chérie. Je lui dédie cet article. Maman, je t’aime. Le plus beau cadeau que tu m’es offerte, avec papa, est la vie. Merci ♥

 

♥ Pour continuer à me suivre, abonnes toi à ma newsletter. Et reçois mon ebook gratuit 🙂 ♥

  • 9
  •  
  •  
  •  
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  

6 thoughts on “J’ai osé… reconnaitre en moi ma maman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.