Reconversion

J’ai osé… le salon de la reconversion professionnelle pour les femmes

J’ai participé au 1er salon de la reconversion professionnelle pour les femmes à Nantes. Un électrochoc. Je ne sais pas bien ce qui s’est passé, mais j’ai été bouleversée. Chaque mot, chaque expérience partagés ont fait échos en moi. J’ai donc à coeur de vous raconter cette journée riche en émotions. Cet article sera ma façon de dire merci à Séverine Valette et Valentine Bardinet, co-fondatrices de ProfessionL à l’initiative de cette belle rencontre. A noter, ce billet n’est pas sponsorisé.

Tout a commencé par un email de Pole Emploi m’informant de l’événement. Jamais entendu parler, mais, déjà, l’affiche me plait. Le concept de n’être qu’entre femmes autour d’une thématique qui me parle attise mon envie et ma curiosité. Quelques jours passent, et l’idée de m’y rendre est de plus en plus présente. Je me rends sur le site internet dédié. Je découvre, à ma plus grande joie, que Pole Emploi n’en n’est pas l’organisateur. Du coup pas d’obligations et moins de pressions. Les horaires ont été pensés pour les mamans. Décidément tout est fait pour que je puisse m’y rendre. Je descends le programme : le contenu est alléchant. Reste ma peur de l’inconnu, de ne pas savoir gérer mon stress… Me voila rassurée : aucune obligation de participer à des ateliers ou de me vendre : pour moi ce sera workshop et conférences. Trop peur de  m’exprimer, de montrer toute ma fragilité. Je préfère rester en retrait et écouter.

J’aime les clins d’oeil de la vie. Je ne crois pas beaucoup aux coïncidences. Ce salon gratuit sera peut être pour moi le pas suivant dans la construction de mon projet professionnel. L’occasion est trop belle. Je décide de la saisir, et la veille au soir, je m’inscris.

Nous voilà le jour J, je cherche une place de parking. Je tourne en rond, comme si je trainais les pieds. Je sens bien que si je laisse faire, je vais me saisir de l’occasion pour faire demi-tour et rentrer a la maison. Mais non, marre de me décevoir, cette fois-ci je passerai au dessus de mon appréhension. Je me gare a quelques pas du salon et arrive avec 30 minutes de retard. Peu importe. Le principal est que j’y sois. Le hall, les couloirs, les escaliers sont bondés. Je fais un rapide tour des stands mais n’y perds pas trop de temps. Je ne me sens pas capable de me présenter et d’enclencher une discussion. Je me rends au 2nd étage, une conférence est en cours. Elle s’intitule « Les clefs de la reconversion ». Je découvre ce qu’est un 1kubator. La journée démarre bien : 1 ère intervention et je sais déjà, que c’est une chance d’être là.

La plus grande claque de la journée, je la prendrai en écoutant Emilie Daversin et Laure Lapègue témoigner. La conférence s’intitule « De l’audace à la réussite ». Face à toute cette foule, elles expriment ce que jamais je n’ai su dire. Leurs mots sont les miens et les larmes apparaissent. Il s’agit je crois, de larmes de joie. De savoir que ma vision est partagée. Que tout ce que j’imagine, est possible. J’ai conscience que ma réaction est disproportionnée et ai du mal à me l’expliquer. Je suis tout simplement touchée. Leur discours est positif mais réaliste. Elles associent entreprenariat à connaissance de soi. Que l’on peut être femme, mère, ambitieuse et heureuse. Du principe de prendre son temps et de s’écouter. Elles parlent d’envie, d’audace, de réussite, de risque. Je suis profondément touchée voir totalement bouleversée. Elles parlent de la place de la femme dans l’entreprise. Elles me donnent envie d’y croire et me remplissent d’espoir. Je leurs dis bravo et surtout merci.

La journée s’est enchainée. J’ai adoré écouter le témoignage de 4 femmes nous racontant leur parcours de reconversion. Les mots entreprenariat, plaisir, burnout, réseau, capitalisation d’expériences, complémentarité et tant d’autres ont résonné. En tant que gestaltiste, j’ai adoré le fait que l’on parle d’énnéagramme et de personnalités. Un petit bémol, faute de place, je n’ai pas pu participer aux workshop. Ce sera pour 2018 ! Enfin tout cela pour dire que j’ai kiffé grave cette journée. Ce salon m’a vraiment reboostée. Il m’a également ouvert les yeux sur le fait que probablement, j’avais besoin d’être aujourd’hui accompagnée dans la concrétisation de mon projet professionnel. Alors oui, un grand merci ProfessionL.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

  •  
  •  
  •  
  • 24
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  

9 thoughts on “J’ai osé… le salon de la reconversion professionnelle pour les femmes

  1. Merci pour ce témoignage si juste et dans lequel je me retrouve totalement. J’ai moi aussi tourné longtemps pour trouver un parking et étais prête à renoncer… et fort heureusement j’ai trouvé une place 🙂
    Ces partages d’expérience, ces témoignages ont résonné en moi parce qu’ils étaient justes, non idéalisés. Les mots envie et plaisir ne cessent de tourner dans ma tête depuis… Alors oui il faut oser !

    1. Oh chouette ! j’adore l’idée que l’on est été au même endroit et que les mots ont eu sur nous le même effet 🙂 Merci beaucoup pour ce partage 🙂

  2. Moi, j’avoue que ça me dépasse, ça fait partie pour moi des grandes incohérences du féminisme. Il n’y a rien de plus clivant qu’une salon de reconversion professionnelle spécialement dédié aux femmes. On dirait quoi s’il en apparaissait un pour les noirs ? Ou pour les corses ? C’est aberrant.

    Mais en tout cas, tant mieux si ça t’a enrichie, d’une manière ou d’une autre. 🙂

    1. Bien que je souhaiterais qu’hommes et femmes soient égaux il y a encore tellement d’inégalités en particulier dans le monde du travail. J’ai trouvé ça très riche de savoir qu’il peut exister une « version » féminisée du monde de l’entreprise et j’en rêve. Je suis contente d’y participer et n’y vois rien de sectaire. C’est une façon pour moi au contraire de valoriser nos différences 🙂 Mais je peux comprendre ton point de vue.

  3. Après ton message je suis venue lire ton article qui à fait « tilt » 🙂
    Cette conférence a l’air d’être vraiment sympa, il faut que je me renseigne si il y a le même type de salon en Île-de-France ! En tout cas merci pour ton témoignage !

    1. Oh super ! je suis contente de lire que tu es venue jusqu’ici 🙂 Merci beaucoup pour ce message Et du coup, tu accepterais de me donner ton mail ?

        1. Ah non ! c’est bon 🙂 merci Je n’avais pas vu Et oui j’ai essayé via ton blog mais je dois installer une appli chez moi et ça bug 🙁 Merci ! Je t’écris de ce pas 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *