Feelings

J’ai osé… redouter mes limites

Mes limites. Ou quand je suis confrontée à la réalité. Je ne connais pas tout, je ne sais pas tout faire. Malgré tout l’entraînement nécessaire, certaines choses ne sont pas pour moi. La volonté ne suffit pas. Oui je suis limitée, et ça m’est vraiment dur à supporter.

Je suis en formation d’ADVF. Les cours se passent bien, les stages se sont bien déroulés. Rien de particulier à signaler. Sauf que pour valider ce titre, je dois obtenir mon habilitation SST. Sauveteur Secouriste du Travail. Je suis en contact avec un public âgé, susceptible de tomber, de se blesser, de s’étouffer… Je dois être en mesure d’intervenir, seule à domicile. Enfin si j’en ai les capacités…

Car l’une de mes limites est la gestion de l’urgence. Dès que le chrono s’enclenche, la pression atteint les sommets. Rien que de l’évoquer, je me sens déjà stressée… Je me connais, je suis capable de tomber ! Je ne me sens pas en mesure de traiter une plaie ouverte. Est ce que je saurais simplement donner l’alerte ? Je m’imagine paniquer, à ne pas savoir me contrôler. J’ai envie d’aider, mais ne me sens pas apte à soigner. Gérer une urgence, ne pas paniquer, c’est pour moi un vrai métier.

Garder son sang froid fasse à la détresse n’est pas pour moi. J’ai beau essayé, je ne me sens pas armée pour ça. Lorsqu’un évènement surgit, je suis déstabilisée. Mes émotions prennent le dessus. Mon cerveau ne réagit plus. Naturellement, je ne sais pas comment, dans la réalité, je pourrais me comporter. On dit souvent que dans ces moments là, on ne se reconnait pas. L’adrénaline me donnera peut-être l’énergie nécessaire. Je saurais peut-être comment faire.

Aujourd’hui, difficile à imaginer. J’ose simplement espérer que certains réflexes acquis lors de cette formation referont surface. Que je saurais être un minimum efficace. Et si je suis dépassée alors, je me ferai aidée. Elle est peut être là ma difficulté. Sans me dévaloriser ou me manquer de respect, apprendre à passer le relai. Accepter mes limites, lâcher prise, et gagner en sérénité.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  

4 thoughts on “J’ai osé… redouter mes limites

  1. As tu fait cette formation déjà?
    Je l’ai faite l’année dernière, et une des choses les plus importantes qu’on nous ait dit, entre autres, c’est qu’on n’est pas là pour soigner 🙂
    On est humain, et personne ne peut savoir comment on réagira devant une telle situation.

    Quand une telle situation se présente, la meilleure chose à faire est :
    appeler les secours, les laisser nous guider (on nous a répété que c’est NORMAL de tout oublier, ou d’être dépassé par une situation en cas d’urgence, nous ne sommes pas des médecins. Du coup il ne faut pas agir lorsqu’on n’est pas sûr de faire les bons gestes), et ne jamais raccrocher avant eux. Ils peuvent nous rappeler les gestes si on s’en sent capable. Ils ont bien plus l’habitude que nous de gérer ce genre de choses 🙂

    Pour ma part en tout cas, ça m’avait vraiment rassurée, qu’on nous dise ça.

    Plein de courage à toi!

    1. Merci ! Oui j’imagine que l’on est nombreux dans ce cas à perdre nos moyens. J’espère ne pas y être confrontée et si tel est le cas me souvenir des gestes principaux.

  2. Je suis en train de me dire que je n’ai peut-être pas bien « lu » ce que tu exprimes dans ton article (pardon pour les pavés!! Argh)
    En fait, pour reprendre mon propre sentiment, ce qui m’avait rassuré dans le fait de pouvoir me reposer sur les autres, c’est le fait que je sois faillible, et qu’on me dise que j’ai le droit de ne pas pouvoir gérer de telles responsabilités. (après, je n’ai jamais vécu de telle situation, donc je ne peux pas dire…)
    Quelque part, dans mon parcours, j’avais lâché un peu ma toute puissance (et du coup cet énorme poids de responsabilités), et mieux accepté mes limites. Ca m’a drôlement libérée 🙂 🙂 (enfin, dans ce domaine là en tout cas :p)

    Alors je t’envoie plein de soutien.
    🙂

    1. Merci ! merci ! oui c’est exactement ça ma difficulté : lâcher … mais je commence a le faire et oui je sens le poids de la pression diminuer 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *