Feelings

J’ai osé… me juger

Vous n’imaginez pas le temps que je passe à ça ! Me juger… Si c’était un métier, je bosserai sans cesse. Je serais, sinon la meilleure, une experte ! Bien souvent j’en ai conscience, mais la majorité du temps je le fais à mon insu. Inconsciemment. Une mauvaise habitude. Dont je souhaite vivement me débarrasser. Je suis fatiguée de toujours me juger…

En quête de perfection

Ce weekend, en formation Gestalt, j’en ai pris la mesure. Le weekend se termine et avant de nous quitter, chacun évoque avec quoi il repart. Ce qu’il retiendra de l’expérience. Et dans ma tête, je ne peux m’empêcher de m’évaluer. Me comparer aux autres. Ce n’est absolument pas ce que l’on me demande. Mais cette question là, ce que je garde pour moi, c’est juste le néant ! Je la transforme direct par de l’auto-jugement. Je ne m’en suis même pas rendu compte. C’est seulement après avoir exposé au groupe ce avec quoi je repartais que l’une des participantes a éveillé ma conscience. J’ai besoin de passer par cette étape pour voir ce sur quoi je peux m’améliorer. Oui, c’est ce que je retiens de chaque expérience. Ce qui ne va pas et là ou je peux progresser.

Je suis dans une course continue à la perfection. Je n’arrive pas à juste prendre le bon. Il m’est difficile de juste reconnaitre que j’ai appris des termes et notions en psychologie, que j’ai rencontré de nouvelles personnes, que j’ai fait fasse à mon angoisse de la nouveauté, que j’ai réussi à en profiter. Non. Ce qui me vient en premier c’est d’estimer si je me suis bien comportée, si j’ai suffisamment participé. C’est d’évaluer, en me comparant naturellement, si je suis au niveau. Si j’ai ma place dans la formation. Je suis dans une quête impossible et infinie. Je cherche ce qui n’existe pas au lieu de m’accepter moi.

Constamment me juger

Je reste avec de l’insatisfaction, de la critique, du regret voir de la honte. Oui ça peut aller jusque là. C’est mon auto-destruction. Si seulement j’avais pu faire autrement ! Mais qu’est ce qui fait que je suis si différente ? … J’essaie au maximum de ne jamais juger les autres. Je trouve cela injuste, inutile et méchant. Si j’entends une personne se critiquer, j’ai le réflexe immédiat, de la reprendre. Parfois même, je suis choquée. Comment peut-elle être aussi dure avec elle-même ? Cela me parait totalement disproportionné. Les autres n’ont pas le droit, mais alors moi… Je me fais tant de mal. Ca suffit, c’est fini ! Je veux que ça s’arrête. Je veux plus de paix avec moi-même.

La première étape je l’ai faite : j’en ai pris pleinement conscience. Et promis à la prochaine expérience, lorsque je ferai mon bilan, je commencerai par me demander, ce dont je peux être fière. Ce que j’ai réussi et qui m’a fait grandir. Je rattraperai mes pensées négatives pour les transformer en du positif. M’auto-juger, oui, mais pour mieux m’accepter.

♥ Pour continuer à me suivre, abonnes-toi à ma newsletter. Et reçois en cadeau mon ebook ♥ (Vérifie tes spams pour confirmer ton inscription)

  • 2
  •  
  • 6
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.