Feelings

J’ai osé… écouter mon corps parler

C’était juste avant notre départ en vacances en Corse… Mon corps m’a envoyée un électrochoc… Il a souhaité me rappeler que tout ne se passe pas que dans la tête. Que j’ai aussi une enveloppe charnelle. Des sensations, des émotions, un état psychique aussi. Oui j’en suis convaincue, j’ai, depuis longtemps, une vision de chaque être, holistique. Mais malgré cela, mes vieux mécanismes ne disparaissent pas. Lorsque ma réaction n’est pas celle que je souhaite, je plonge dans le cérébral, et mets de côté mes états-d’âme. Ma chance, c’est que mon corps n’est pas dupe. Il intervient et attire ma conscience sur le vrai sujet. Quitte, pour se faire entendre, à crier.

 

Le corps est le bon chien de notre âme aveugle. Jules Renard. Cliquez pour tweeter

 

Souffrir et se demander

 

Nous sommes jeudi, J-2 avant de prendre notre envol pour Bastia. Suite à quelques douleurs dorsales – que j’ai tout naturellement minimisées… -, je laisse de côté mon travail et pars à la plage. Me détendre, enfin, va me faire le plus grand bien. Mais sur le sable, pas toujours facile d’être confortable… La douleur devient vite insupportable… Je ne peux pas rester dans cet état. Me voilà, courbée, à rejoindre ma voiture. Les yeux en larmes, dépitée. Mais qu’est-ce-qui a bien pu se passer ?

 

Oui, parce que l’un de mes problèmes est, de ne pas m’écouter. J’ai toujours l’idée que les choses vont s’arranger. Qu’il ne s’agit que d’une question de temps ou d’un petit bobo. Mon corps a beau m’envoyer une multitude de signaux, je n’y prête pas vraiment attention. « Il va bien finir par se calmer ». Comme si je pouvais le contrôler… Mais à trop vouloir faire taire mon corps, il s’agite, et se montre encore plus bruyant. Et me voilà incapable de me tenir droite, allongée sur mon canapé, incapable de marcher !

 

Puis écouter son corps parler

 

J’ai fini par accepter cet état de fait : j’avais besoin de me poser et de me soigner. Grâce à une amie, et à son mari ostéopathe (que je remercie encore mille fois ici ♥), j’ai reçu les soins adaptés. Mon médecin m’a donnée les anti-inflammatoires et nous avons pu, bien qu’encore courbée, décoller. Mais qu’est-ce qui me pousse a autant le maltraiter ? Quel message a-t-il voulu m’envoyer ?

 

Avec le recul, j’ai compris. Car oui, je suis persuadée que si il m’a obligée à m’allonger, c’est qu’il me faisait signe. Mon corps ne me veut pas de mal et est même, mon allier. Il devait y avoir une raison. Il a réussi à me faire comprendre ce que je ne voulais pas entendre : Emeline, souffles, poses-toi et reviens à l’instant présent. J’étais, au fond, fatiguée et morte d’inquiétude pour la rentrée. J’avais bien trop à faire, je n’envisageais pas une seule seconde de me poser. Déconnectée de la réalité, j’étais constamment à anticiper, envisager le pire et me faire des films. Merci à toi, mon dos, de m’avoir ramenée à l’instant présent. J’ai pu, par la suite, pleinement, profiter de mes vacances.

 

♥ Pour continuer à me suivre, abonnes-toi à ma newsletter. Et reçois en cadeau mon ebook 🙂 ♥

  • 22
  •  
  •  
  •  
  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  

12 thoughts on “J’ai osé… écouter mon corps parler

    1. Merci 🙂 Oui j’en suis persuadée aussi Je ne crois pas au hasard et je sais que si je suis endolorie quelque part c’est qu’il se joue quelque chose pour moi

  1. Hello Emeline,

    Cet article tombe à pique car hier j’ai été clouée au lit une journée, non pas pour mal de dos mais pour migraine ophtalmique. Chez moi c’est aussi une alerte de mon corps : quand c’est trop, c’est trop !
    Je cours partout tout le temps et principalement après le temps. A ça s’ajoute une capacité énorme à stresser pour tout, pour rien. Pour couronner le tout, je suis assez sensible mais j’ai une énorme carapace donc je garde pour moi. Il arrive un moment où mon corps me dit que je dépasse les limites. Une journée de repos, de calme, rien faire et laisser son corps prendre le contrôle !

    Merci pour cet article !

    1. J’aime les synchronicités 😉 Prends soin de toi et oui on peut faire confiance a notre corps Il sait souvent mieux que nous ce dont on a réellement besoin Belle journée !

  2. Notre corps est notre meilleur allié. Il nous parle, il nous faut apprendre à l’écouter. Cela se fait quand on accepte de lâcher prise.
    J’ai longtemps refusé d’écouter mon corps. Désormais je fais attention à chaque « maux ». Quand j’ai mal quelque part, je sais que cela veut dire qu’il est temps de faire une pause.

    Tu as tiré une leçon très positif de cet évènement Emeline. Ca te servira pour l’avenir.
    Merci pour le partage de tes réflexions, toujours justes et inspirantes.

    1. Merci Marie 🙂 C’est assez nouveau pour moi de l’écouter J’ai trop souvent tendance à l’ignorer mais j’y travaille ! C’est l’une de mes avancées que je mesure aujourd’hui dans mon développement personnel Belle journée à toi Marie

  3. De toute façon, je ne peux plus faire autrement ! Je l’ai tellement « mis de côté » qu’il se charge de me rappeler à l’ordre régulièrement…
    Bisous

  4. C’est vrai que j’ai aussi tendance à minimiser mes douleurs corporelles… Et pourtant elles proviennent aussi souvent de douleurs psychiques que l’on ne voit pas, que l’on se cache…

    J’espère que tu es remise et que tu profiteras de cette escapade pour te dorloter !

    Des bisous,
    Pêche

    1. Oh oui ! Je suis de plus en plus à son écoute et ca m’aide beaucoup Et oui j’ai pu profiter de mes vacances Tout va bien aujourd’hui 😊 Bon weekend Pêche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.