fbpx

La Gestalt et le coaching, ou choisir un coach gestaltiste

La Gestalt et le coaching, être coach gestaltiste

Coach gestaltiste – C’est une question qui m’est régulièrement posée. Mais quelle est ta singularité Emeline ? Comment concilies-tu Gestalt et coaching ? Et en quoi ça consiste ? Qu’est-ce qui différencie ta pratique de d’autres coachs ? Alors par cet article, j’ai envie de te présenter ma façon d’accompagner. Bien évidemment, il y a mon histoire, mon vécu et la personne que je suis. Mon expérience professionnelle et la formation que j’ai suivie. Mais il y a également ma façon d’être : gestaltiste. Comment, en m’appuyant sur une approche psychothérapeutique, je coache mes clients vers leur objectif.

Les particularités d’un coach gestaltiste

La toute première particularité d’un coach gestaltiste, c’est le partage de ses ressentis. Lorsque cela me semble opportun pour mon client, je me permets de lui partager ce que je vis, éprouve à son contact. Comme un miroir. Je l’amène à regarder ce que peuvent provoquer ses mots chez son interlocuteur. Avec bienveillance et respect, et dans son intérêt, je me permets, avec authenticité, de lui partager mon éprouvé. Cela me demande de trouver l’équilibre entre attention et centration. Un exercice, pas simple, de va-et-vient, entre l’autre et moi. Je suis mon propre outil de travail. Ce que je partage ? Ma colère, face à une injustice ressentie, ma joie de voir mon client s’ouvrir, ma tristesse de le voir s’autoflageller, ou encore ma surprise de le voir s’écarter de son intuition. Je m’engage dans la relation. J’y mets de moi et de ma subjectivité. Pour sûr, je ne détiens aucune vérité. Mais parfois s’entendre dire par une autre personne ce que l’on provoque, permet de mettre la lumière sur une partie de soi.

L'effet miroir d'un coach gestaltiste

Une autre particularité d’un coach gestaltiste est l’invitation à plus d’awareness. Schématiquement, j’invite mes clients à une plus grande conscience d’eux, de leurs ressentis, perceptions, au moment présent. Être en awareness, c’est être en état d’éveil, présent à ses propres sens. En questionnant mon client sur ce qu’il vit, ressent, sur un geste que j’aperçois, je l’amène à prendre conscience de ce qui se passe pour lui. De ce que ses émotions, son corps, lui disent. Et ainsi regarder la situation sous un autre angle. J’interroge : “que se passe-t-il pour toi quand tu me partages cette expérience ?”, “Je vois que tu tiens, ta tête, est-elle lourde à porter ?”. Comme la prise d’une photographie à l’instant T, et son partage immédiat. Avec lui, je fais un pas de côté et l’invite à prendre conscience de ce qui se joue dans la relation. Je mets de la lumière sur ce que, peut-être, il ne mesure pas. Dans le ton de sa voix, son rythme, ses mots, sa posture ou ses émotions qui apparaissent.

🚀 Besoin d’être accompagné(e) ? Prend contact avec moi ! 📮

Le corps comme outil de travail

Le corps, outil du coach gestaltiste

Ainsi, le coach gestaltiste s’appuie sur le corps.🤸‍♀️ Cet autre langage. Attentive aux mimiques, gestuelles, postures ou changements d’attitude, je le souligne lorsque cela me semble intéressant. Je le questionne. J’interroge. Et parfois invite au mouvement en amplifiant ce qui se vit. En donnant l’autorisation à mon client d’aller au bout de son envie. Un tic qui se répète. Un dos courbé que je propose de redresser. Des épaules que j’invite à ouvrir pour mieux respirer. Sans obligation, sans contrainte. Une alternative pour expérimenter autre chose. Donner du mouvement, faire circuler la vie, là où parfois, les choses se figent. Quel plaisir, lorsque mon client et moi se mettons debout, évacuons une tension ou encore dansons ! Il s’agit d’incarner, en conscience, ce qui se vit. De le laisser s’exprimer et non pas de le retenir. D’écouter ce que chaque partie de nous a à dire. Il existe en effet un lien étroit entre notre corps et notre psyché. Les conflits internes, une émotion ressortent bien souvent à travers lui. Mon intention : aider mes clients à déceler ce qui est là, sous ses yeux, et auxquels il ne prête pas forcément attention.

Et pour que cela soit possible, le coach gestaltiste s’appuie sur le moment présent. Sur ce qui se passe dans l’instant. Parce qu’il nous arrive si facilement de revenir en arrière ou d’anticiper un futur proche, j’amène mes clients à revenir à l’ici et maintenant. À ce qui se passe avec moi, dans la relation. À ce qui se rejoue en séance, et sur lequel, ensemble, on peut travailler. Pour ainsi éviter des peurs, la reproduction de processus ou d’émotions. Combien de fois, ai-je vu mes clients s’attacher à ce qu’ils étaient avant ? En oubliant qu’ils ne sont plus au même endroit aujourd’hui. Qu’ils ont de nouvelles ressources, des talents. Et que projeter trop vite et trop loin, empêche de faire le premier pas. Et ajoute une pression. Ainsi, je propose de ralentir. D’appuyer sur pause, et de ressentir, là, ce qu’il se passe, avec qui ils sont maintenant, avec moi.

Porter attention au cycle de contact

Enfin, un coach gestaltiste est attentif au cycle de contact. Apporte un soin particulier au début et à la fin. Des séances, comme de l’accompagnement. Ainsi, je prends le temps d’accueillir mon client. Je lui permets de se recentrer et de se poser avant de démarrer. Je pose la question : “Comment allez-vous ?” avec une vraie écoute de la réponse. “Et là, maintenant, avec moi, vous vous sentez comment ?”. Il s’agit de mettre des mots, de porter une vigilance à tout ce qui rentre dans le champ. Tout ce avec quoi le client arrive en séance. Le déposer là, à l’entrée, et voir ce que l’on en fait. Il s’agit également de permettre l’engagement de mes clients. Sur quoi s’appuient-ils pour entrer en mouvement ? Qu’est-ce qui permet leur aller vers ? Je leur permets d’éclaircir ce qui les anime, leurs envies, leurs besoins, pour asseoir leur décision.

La Gestalt et le coaching, choisir un coach gestaltiste

Et je porte également une attention particulière à la fin. J’interroge mon client : “Avec quoi partez-vous ? Que gardez-vous de notre séance ?”. Une façon de lui faire nommer une ressource supplémentaire, une pierre, sur laquelle demain, il pourra marcher, pour continuer d’avancer. Permettre un temps d’assimilation avant de repartir dans son quotidien et parfois un rythme effréné. Mesurer le chemin parcouru et laisser une empreinte, en conscience, de ce qui s’est vécu. Et puis, il y a la fin de l’accompagnement aussi. Prendre soin de la séparation. De se dire au revoir en ayant tout dit, avec douceur et attention. En sentant ensemble, le bon moment. Lorsque la confiance est là, l’autonomie retrouvée et le besoin de voler de ses propres ailes. C’est tout ça pour moi être coach gestaltiste… et bien plus encore ! Ouvrir le champ des possibles, travailler la responsabilité et la liberté, tout ce qui se vit dans la relation, etc. Je ne peux que t’inviter à le vivre !

♥ Pour continuer à me suivre, télécharge mes ressources gratuites !
Et reçois en cadeau mon ebook “Vivre la vie dont tu rêves” et ou mon cahier d’exercices pour graine d’entrepreneur ♥ (Vérifie tes spams pour confirmer ton inscription)
SI J'OSAIS Coach Nantes Gestalt Bilan de compétences Se reconvertir Reconversion professionnelle Coaching
SI J’OSAIS Coach Nantes Gestalt Bilan de compétences Se reconvertir Reconversion professionnelle Coaching
La Gestalt et le coaching, ou choisir un coach gestaltiste
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires sur “La Gestalt et le coaching, ou choisir un coach gestaltiste

  1. Quel bel article Émeline! Tu as sû transcrire l’énergie , l’intention et les moyens que tu mets en place tout au long des séances de coaching en reconversion professionnelle. Je retrouve exactement ce que j’ai vécu durant nos séances l’année passée 🤗👍

    1. Oh merci Céline ! ❤️ Quel beau cadeau tu me fais là ! 😊🙏 Je suis très touchée… Merci ! Merci ! Et quel plaisir de mon côté de t’accompagner 😘

Répondre à Emeline Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :