Freelance

Se laisser le temps d’évoluer

Se laisser le temps d'évoluer - Freelance : accepter le temps de la croissance

Se laisser le temps d’évoluer. À nouveau, un nouvel apprentissage pour moi, en cette période de lancement de mon activité en freelance. Clairement, ce que je vis en laissant mon auto-entreprise est riche et nourrit mon besoin d’écrire ici. Car se lancer à son compte prend réellement aux tripes. C’est comme donner naissance à un nouveau bébé. Il s’agit d’un long processus, où il est nécessaire de traverser chaque étape ; en sachant que chacune d’elles, s’accompagne d’une multitude d’émotions. Et j’ai plaisir à les partager avec toi. La dernière en date : cette idée que tout va changer du jour au lendemain. Ce désir de passer de rien à tout. Dès le premier jour, d’atteindre la lune. Et bien sûr, sans faire la moindre erreur si possible…

Ne pas se laisser le temps d’évoluer

Mon réflexe premier est de penser que je devrais déjà savoir tout faire. Que j’aurais déjà dû tout rencontrer ou même envisager. Je ne suis pas de celles qui connaisse l’apprentissage pas à pas. Qui se laisse une chance de se tromper pour mieux grandir derrière. Non. Mon niveau d’exigence est totalement ailleurs. High level, s’il-vous-plaît ! Je me dis que je devrais déjà tout savoir. Et idéalement tout maîtriser. Que mes premiers clients auraient déjà dû se manifester depuis longtemps. Et que si cela n’est pas le cas, c’est que quelque part, je me suis plantée. Je voudrais, dès la ligne de départ, vivre ce qu’un athlète ressent à l’arrivée. Je ne me pardonne pas de ne pas faire partie du monde des professionnels d’ores et déjà. Être débutante, très peu pour moi. Je veux déjà faire partie des grands.

Se laisser le temps de la croissance - Apprendre à se développer petit à petit, sans viser la lune dès le premier jour

Naturellement, une partie de moi sait que cela n’est pas possible. Je ne suis pas différente de tout le monde, et dois découvrir, petit à petit, mon nouvel environnement. Mais faire face à ce sentiment d’échec, voir d’impuissance, me mine le moral. Je m’attaque. En me projetant, je ne vois pas comment les choses pourraient s’améliorer, et je perds pied. Insatisfaite, je perds espoir. Se laisser le temps d’évoluer, très peu pour moi. Je ne me vois pas réussir, et imagine le pire. Quelle incapable et nulle, je suis… Je ne peux m’empêcher de me dire que, jamais, je n’y arriverai. Qu’il ne me sert à rien d’espérer, les résultats sont déjà là. Je ne suis pas à la hauteur. Cela ne fonctionnera pas.

Répéter un processus de développement personnel

Se laisser le temps de la croissance - Passer progressivement de débutant à professionnel

J’ai la chance – où plutôt ai fait ce choix -, d’être accompagnée par une coach, Gestalt thérapeute. Elle m’est d’une grande aide dans tout ce que je traverse. Je lui partage donc mon sentiment d’impuissance, et de dévalorisation. Cette sensation d’avoir touché le fond et que jamais je ne remontrai à la surface. Et ses paroles me font du bien. Elle me rappelle à nouveau cette notion d’apprentissage pas à pas. Ce que j’autorise aux autres, – se laisser le temps d’évoluer -, mais jamais à moi. Cette idée que je connais très bien, illustrée par le modèle d’Abraham Maslow, que pour apprendre, il s’agit déjà d’accepter que l’on ne sache pas. Et puis elle m’éclaire : il semble que je développe mon activité de freelance, comme moi, je me suis développée, enfant. C’est tout ce que je connais.

Je m’explique. J’ai perdu ma maman à 11 ans. Du jour au lendemain, je suis passée de la phase enfant à celle d’adulte. Je ne connais pas le principe de la croissance. De me développer en douceur, en apprenant avec l’âge, pas à pas, en grandissant. Ce que j’ai vécu m’a transformée du jour au lendemain, sans que je l’ai choisi ou décidé. J’ai su, enfin surtout, j’ai dû, du jour au lendemain m’adapter. Ma sœur m’a partagée que l’on devient responsable dans sa vie à deux moments cruciaux : lorsque l’on devient parent. Puis, dans l’ordre logique, lorsque l’on perd ses parents. J’ai perdu ce jour-là un appui. Une source d’apprentissage. Et ai grandi vite, seule, en payant directement les erreurs.

Apprendre à se laisser le temps d’évoluer

Alors, sans en avoir conscience, je reproduis ce que je connais. Sans me laisser le temps d’apprendre, je devrais, pour ma survie, déjà savoir tout faire. Enfin, ça, c’était avant. Je suis ressortie de cette séance reboostée. Mais aussi très touchée. De ressentir à nouveau ce que j’ai pu vivre à cette étape de ma vie. Quelle violence… Rien que de te le partager, les larmes reviennent… Alors c’est fini. Je ne veux pas me faire revivre ça, encore. En faisant différemment aujourd’hui, c’est comme si je prenais soin de la petite fille que j’étais. J’ai ce sentiment de me réparer. Mon besoin de faire différemment est tellement fort. Mon enfant intérieur me parle. Je souhaite me laisser la chance de découvrir ce qu’est la croissance. Le développement. Ce que c’est de grandir comme tout le monde.

Se laisser le temps d'évoluer - Freelance : accepter le temps de se développer

Je vais donc prendre soin de moi. Avoir pris conscience de ce processus qui se rejouait m’a déjà totalement apaisée. J’ai arrêté de m’auto-flageler. Grâce à ma coach, j’ai travaillé sur les mois qui arrivent et vois la courbe d’apprentissage qui m’attend. Et cela me va bien. Durant cette période de grossesse, je me fais connaître. Ma clientèle cible reste le particulier. Je travaille sur la reconnaissance RNCP de ma certification de coach. Pleine d’idées, j’ai également le projet de développer une formation en ligne. Puis, en novembre, je commencerai à préparer mon activité au monde de l’entreprise. Je m’interroge sur la réalisation de bilan de compétences en sous-traitance par exemple. C’est quelque chose qui m’intéresse particulièrement et pour lesquelles j’ai les compétences.

Puis grandir en douceur

Bien sûr, il me reste encore à travailler mon droit à l’erreur, mais chaque chose en son temps ! Ce que je vis en lançant mon activité m’apprend tellement sur moi, que quoiqu’il arrive, j’ai déjà tout gagné. Je suis très émue de me connecter à ce que j’ai traversé. C’est comme me reconnecter à une partie de moi à laquelle j’étais coupée. De plus en plus, je me sens entière. Être moi. Cela n’a pas de prix et est une véritable force pour développer mon business. Développer son entreprise représente un véritable engagement. Et une opportunité énorme, de mieux se connaître et de toujours grandir. Décidément, je n’ai aucun regret.

♥ Pour continuer à me suivre, abonnes-toi à ma newsletter. Et reçois en cadeau mon ebook ♥ (Vérifie tes spams pour confirmer ton inscription)

  •  
  •  
  • 2
  •  

6 réflexions au sujet de « Se laisser le temps d’évoluer »

  1. A chacun de tes articles, je me remémore les anciens de ton blog, où tu te montrais un peu bancale, jamais sûre de toi, toujours dans une anxiété dévorante. Quel changement, quelle transformation ! Bravo

    1. Merci Ornella J’avoue que de mon côté, je ne m’en rends pas bien compte ! J’ai, sur certains sujets, parfois l’impression d’être au même endroit… mais il semble que non et c’est bon de le lire 🙂 Merci Bises

  2. Merci de partager avec nous ces instants de vie qui te font grandir Emeline. C’est toujours inspirant.
    Quand on comprend d’où l’on vient, c’est plus facile d’avancer vers quelque chose qui nous ressemble davantage et surtout nous fait du bien.
    Quel parcours!
    Grosses bises

    1. Merci beaucoup Marie Tes messages sont toujours très encourageants et me font bien plaisir Gros bisous et MERCI pour ton mail, je te réponds très vite !

  3. Oh ma belle… Je te comprends sur beaucoup de point et même si la vie a peut-être été plus douce avec moi, j’ai aussi la sensation d’être passée de l’enfance à l’âge adulte en un claquement de doigts et aujourd’hui cela me manque, voire me fait du tord aussi…

    1. Merci pour ton partage Pêche Je crois que chaque vie est unique et non comparable Seul notre ressenti compte Tu verras, on va se surprendre 😉 Prends soin de toi Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.