Feelings

Oser être spontané

Oser être spontané - Oser être soi

Oser être spontané – J’ai passé la majeure partie de ma vie derrière une carapace. À porter un masque. 🎭 Plutôt lisse, je n’avais qu’une seule intention : ne pas faire de vague. Passer inaperçue, ne pas me faire repérer, une habitude. Pour cela, j’ai développé un talent remarquable d’adaptabilité ! Pour toujours me conformer, ne jamais détonner. J’ai appris à comprendre les codes et les normes. Associée au syndrome de la première élève de la classe, je n’ai fait qu’obéir. À des introjects, des diktats, des croyances. Aucune place n’était laissé à la personne que j’étais. Je me souviens même avoir été modelée, transformée par mon copain de l’époque. Qui préférait me voir me taire plutôt qu’exprimer mon opinion. Et moi, je me trouvais incapable de lui dire non. Mais aujourd’hui, je suis lassée de me contenir, retenir, tout simplement m’empêcher. J’apprends plus librement à m’exprimer et à laisser vivre ma spontanéité.💪

La spontanéité

« J’aime beaucoup ta spontanéité ! ». Ce beau compliment m’a été fait lors du bilan d’accompagnement de l’une de mes clientes. Inattendu, surprenant. Moi qui me suis si longtemps battue pour ne pas la faire exister. ⛔ Voilà aujourd’hui qu’elle devient un atout, en tous cas, un trait nommé de ma personnalité. Oui, j’ose être spontanée. Laisser parler ce qui m’anime. Partager ce que je vis. De plus en plus, je me permets cette petite audace, de laisser s’exprimer ce qui me traverse. Je lâche prise et apprends à ne plus, constamment, me contrôler. Petit à petit, je comprends en effet tout son intérêt. Et je me sens bien plus libre, à laisser sortir toute cette énergie !🔋 Lutter contre elle m’a longtemps épuisée. Combien de fois je me suis torturée l’esprit, pour trouver les bons mots, la bonne phrase, appropriés, possibles, et adaptés au contexte ? Combien de fois je me suis autocensurée, retenue, coupée, de mes émotions, de mes sensations, pour ne pas me faire remarquer ? De cet élan qui naissait ? De ce geste que je souhaitais faire ?

Oser être spontané - Vive la spontanéité !

On me l’a si souvent reprochée. Avec elle, je me suis trop souvent sentie bête. Elle m’a joué des tours. En compagnon de route indécollable, combien de fois, à ses côtés, je ne me suis pas sentie à ma place… Je sais aujourd’hui que c’est elle que j’aurais dû écouter. 👂Oui, si ma spontanéité m’était si insupportable, c’est que, simplement, je n’étais pas au bon endroit. Ces lieux, ces personnes que je côtoyais n’avaient rien à voir avec moi. Mais ce message, j’ai mis du tout à le comprendre. J’ai d’abord pensé que c’était moi qui ne disais pas, ne faisais pas, ou ne se comportais pas comme il le fallait. Que je devais apprendre à me canaliser, à me retenir, et devenir ce que je croyais que l’on attendait. Cette spontanéité, tolérée pendant l’enfance 👨‍👩‍👧, devient souvent surprenante, voire incongrue une fois adulte. À coup de « réfléchis avant de parler ! », « reste en place ! » ou encore « t’as pas fini de pleurer ?! ». On la maltraite. On la fait taire. Et cette spontanéité si riche, devient très vite une gêne.

Oser être spontané

Oser être spontané - Laisser parler sa spontanéité

Oser être spontané, c’est pourtant exprimer sa singularité. C’est la spontanéité qui s’exprime quand un mot, une phrase sort sans qu’on ait lu de temps de la moduler. Qui vient dire à une personne, sans qu’elle ne le demande ou l’attende, des mots sincères, vrais, qui la touchent. ❤️ C’est la spontanéité qui nous fait faire ce geste, ce mouvement vers l’autre. Le surprend et parfois le réchauffe. C’est la spontanéité encore qui laisse les larmes de joie, de peur ou de colère couler, signe que l’on vient d’être bousculé par ce qui vient de se passer. Oui, la spontanéité est faite d’éclat. Comme des coups de pinceau 🖌 sur une toile. Elle ne prévient pas. Est souvent incontrôlable. Mais qu’est-ce qu’elle fait du bien ! Oser être spontané, c’est pour moi tout simplement être soi.

Oui, parfois, elle me fait dire des bêtises. Bien sûr qu’il m’est arrivé de nombreuses fois de regretter un mot, de me juger sur un comportement. Mais souvent aussi, fait rire et laisse la place à l’auto-dérision. Après tout, je suis imparfaite, tout simplement naturel. J’ai appris à arrêter de jouer un rôle et j’avoue ne plus savoir revenir en arrière ! Et pourquoi faire ? Oser être spontané, c’est pour moi être authentique. ✨ Le ton, le vocabulaire employé, la rapidité ou la lenteur d’un geste, l’émotion présente et parfois complètement débordante. Cette liberté que je m’offre, bien souvent, est contagieuse. Mon interlocuteur, à son tour, tombe le masque et fait parler son cœur. Comme une autorisation que je lui donne. Un champ des possibles qui s’ouvre à lui. Après m’être si longtemps détesté d’être la personne que j’étais, je suis heureuse aujourd’hui de laisser sortir cette énergie de vie. Si je ne plais pas, tant pis. J’ai bien envie de prendre ce risque.

♥ Pour continuer à me suivre, abonnes-toi à ma newsletter. Et reçois en cadeau mon ebook ♥ (Vérifie tes spams pour confirmer ton inscription)

Besoin d’être accompagné(e) dans ta transition professionnelle ? Je peux être là pour toi ! En face à face, ou en ligne. Pour en savoir plus, clique ici.

  • 3
  • 1
  • 22
  •  

5 réflexions au sujet de « Oser être spontané »

  1. Oui à la spontanéité!
    C’est notre essence même alors oui c’est inspirant Emeline.
    Et cela nous met directement en contact avec l’autre, plus de voile ni de protection. La communication est alors plus vraie.
    Il m’a fallut du temps pour lâcher mon armure. J’arrive de plus en plus à être spontanée, ça change complètement la relation à l’autre et ça l’invite aussi à lâcher prise sur ses potentielles exigences.

  2. La spontanéité c’est pour moi tout un programme… d’ailleurs, j’ai même écrit un article dessus le mois dernier… ça me travaille, c’est un peu comme un truc qui doit sortir mais qui est enchaîné, un peu comme si j’étais un peu tout le temps dans un rôle… spontanéité, émotions, etc… tout ce qui a avoir avec le fait de lâcher le contrôle, c’est compliqué pour moi !

    1. Oh que je te comprends ! C’est un travail de chaque instant. Je suis également plus ou moins à l’aise en fonction des situations. Mais en prendre conscience est déjà un premier pas ! Merci beaucoup pour ton partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.