Reconversion

J’ai osé… vouloir être considérée

Franchement là, je suis énervée… A croire qu’en devenant demandeur d’emploi, on perd son identité ! Dois je rappeler que derrière chaque identifiant, il y a un être humain ? Avec sa situation particulière ? Ses propres contraintes ? Par ce billet, je souhaite vivement défendre mon statut et me faire respecter. Est ce trop demander que d’être considérée ?

Comme j’ai pu vous le raconter, je me suis relancée dans le monde du travail. Avec l’idée d’exercer un nouveau métier : celui d’aide a domicile (Cf J’ai osé me projeter dans un nouveau métier).

J’ai donc postulé. Par chance, j’ai été contacté par une association. L’entretien s’est très bien déroulé et on m’a proposée d’intégrer une formation. Et j’ai bien dit « proposée ». Parce que là, tout de suite, après ce qui vient de se passer, je commence légèrement à en douter !

L’association m’a dit être intéressée par mon profil. J’ai dit l’être aussi par le métier. On m’a prévenue alors que je serai contactée par un organisme de formation dans le cadre d’une POEC. J’ai accepté d’y réfléchir avec plaisir tout en indiquant mon besoin de me renseigner et d’en discuter en famille.

Dès le lendemain, je me suis donc mise a me documenter. A peser le pour et le contre. Besoin de réfléchir avant de m’engager. En prenant en considération mes contraintes personnelles et familiales : les horaires de mon conjoint, les nouveaux frais de garde de mon fils, etc… Jusque là tout va bien. Sont alors apparues des questions. Une fois ces réponses apportées, je pourrais choisir ou non de m’engager.

Avoir vraiment le choix ?

Mais pas le temps, je suis prise de court par l’organisme de formation. La personne au bout du fil teste ma motivation. Je ne veux pas passer à coté de cette opportunité, bien que ma décision ne soit pas encore arrêtée. Je suis donc positive et disposée à écouter. Et qu’est ce que j’entends ? « OK, vous êtes accepté. Vous êtes convoquée à l’information collective en présence de Pole Emploi. Et désolé, je ne suis pas au bureau, je dois vous laisser. »  Euh attendez ! et si j’ai besoin de poser des questions ?? Si j’ai envie de dire non ??

Je me sens embarquée sans qu’à un moment on se soit assuré de ce que je voulais ! Mais je n’ai pas dit oui ! Et là tout de suite, de savoir que Pôle Emploi entre dans la danse, je sens ma liberté diminuer ! Je n’ai pas envie d’être radiée ! Bon ok sur le papier je ne me suis pas engagée, mais si je me retrouve a devoir dire non à mon conseiller… Je voudrais juste pouvoir m’exprimer ! Parce que je suis demandeur d’emploi, je n’ai pas mon mot à dire ? Je dois juste m’estimer heureuse et accepter ?

Biensur il y a bien pire comme situation. Mais déjà là, je suis saoulée. Je vais reprendre contact avec l’association pour avoir les réponses à mes questions. Et après ça, on verra… Mais si vraiment Pole Emploi veut jouer avec moi… J’espère pas. Peut être devrais je leurs rappeler mes droits ? Voici ce qu’il est écrit sur leur site : « Etre inscrit comme demandeur d’emploi vous garantit (…) le suivi mensuel avec votre conseiller référent après trois mois de recherche active ». On en parle ou bien ??

J’ai osé en rire
  • 2
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *