Feelings

J’ai osé… le sentiment de liberté

Ressentir la liberté. Voilà ma quête depuis de nombreuses années. Être plus libre. Ne plus me sentir contrainte ou bloquée. Si vous saviez tout ce que j’aimerais faire et où je rêve d’aller… ! Mes envies fusent mais ma réalité me retient. Combien de fois je me suis surprise à me dire : ah si seulement je pouvais… En rejetant la faute sur telle ou telle personne de mon entourage. En me souhaitant enfin un jour d’être seule et sans attache. Comme si la liberté et la solitude étaient liées. Que je ne pouvais me sentir libre qu’une fois isolée. J’ai pris conscience récemment, que ce sentiment est dissocié d’autrui. Moi seule me pose mes propres limites. Parce que, dans mes croyances, j’ai un enfant, je ne peux pas voyager loin très longtemps. Parce que si mon conjoint n’en n’a pas lui aussi l’envie, je ne peux pas m’offrir tel ou tel plaisir. Et si la liberté, j’étais la seule à pouvoir me l’offrir ?

 

Dans le cadre de mon bilan de compétences, mon coach m’a invitée à lister mes valeurs. Celles qui m’animent et me tiennent à cœur. Par un jeu de questions et comparaisons, nous avons établi un classement. La liberté est arrivée en tête. La famille et la nature les suivent de près. Mon coach m’explique que ces premières valeurs sont celles auxquelles j’aspire le plus en ce moment. Toutes les valeurs de cette liste sont importantes. Mais le trio de tête représente la clé de mon épanouissement.

 

Mais quelle liberté puis-je aujourd’hui m’octroyer que je n’ai pas déjà ? J’ai d’ores et déjà beaucoup de latitude et de droits. J’ai la chance d’avoir un compagnon à l’écoute de mes besoins. Qui ne me juge pas et me fait confiance. J’ai du temps pour moi. Je suis encore financièrement indépendante. Autonome et libre de mes choix. Si il y a des libertés que je n’ai pas, elles ne sont pas liées à moi. Elles sont rattachées à ma condition de femme, de mère et d’amante. Au rôle que je dois tenir, aux règles que je dois respecter, en tant que conjointe et maman. Dois-je alors tout quitter ? Me délester de toutes ces responsabilités ?

 

Je sais naturellement que la question n’est pas là. Ma liberté se joue à un autre endroit. Celui où j’ose affirmer ma personnalité. Dire non et exprimer ma singularité. A toutes ces règles et croyances. A tous ces diktats imposés. A moi de faire jouer ma créativité. Parce que ce sentiment je ne pourrais le ressentir, que lorsque j’aurai concrétisé mes désirs. Et ils sont accessibles. Si je mets de cotés mes peurs et mes angoisses. Si je commence un peu à m’aimer moi. Oui la liberté j’y ai accès. En arrêtant de me juger. En ayant moins peur d’échouer. Et surtout en me donnant tout l’amour nécessaire pour m’offrir le plus beau cadeau qui soit.

 

“La liberté n’est rien d’autre qu’une chance de devenir meilleur” Albert Camus

 

—————————————————————————————

🙂 🙂 🙂 Cet article a été coup de coeur sur www.hellocoton.fr ! 🙂 🙂 🙂

🙂 🙂 🙂 Plus de 250 personnes l’ont lu tout comme toi 🙂 🙂 🙂

EnregistrerEnregistrer

  • 21
  •  
  •  
  •  
  • 1
  • 1
  •  
  •  
  •  
Tagged , ,

12 thoughts on “J’ai osé… le sentiment de liberté

  1. « Ma liberté se joue à un autre endroit. Celui où j’ose affirmer ma personnalité. Dire non et exprimer ma singularité »
    Tout est là en effet Emeline. Tu es sur le chemin. Moi aussi d’ailleurs.
    Comme toi je me suis longtemps demandée quelle était cette liberté à laquelle j’aspirais, où elle se nichait surtout.

  2. Comme toujours un article très inspirant qui peut résonner chez beaucoup d’entre nous =)
    Moi aussi j’ai tendance à associer liberté et solitude alors qu’évidemment il n’en est rien ..!
    Merci pour ces mots qui encouragent à s’affirmer !

  3. Bonsoir Emeline, Je suis également entre connaissance de soi, reconversion pro et formations.En plein bilan de compétence également..
    Bon, j’ai fais un virage à 360° en arrêtant tout ( boulot, ville, copain ..) pour partir vivre à la campagne , seule, sans boulot, sans savoir ce qui allait arriver , le RSA et mes économies ! le plan ? une année d’introspection et reconnexion à la nature et ma nature. 6 mois où j’ai clairement été abonné à voir mon côté le plus sombre, mes masques, mes pensées limitantes, mes peurs .. tout ça tout ça …. alors ouai c’était carrément la solitude et la merde mais mon dieu que c’était nécessaire ! j’ai repris mes passions, je prépare un projet professionnel d’entrepreneur pour être accompagnatrice/coach en bien-être par la créativité, et surtout je me sens LIBRE … j’ai enfin pigé ce mot, j’ai vécu 6 ans à l’étranger et je pensais avoir compris, mais pas du tout … pour moi être LIBRE aujourd’hui c’est ACCEPTER d’ÊTRE qui je suis , accepter d’être peu conventionnel, d’aimer faire la mère-théresa, d’avoir des idéaux, des croyances peu communes et ne plus me voiler la face en faisant semblant avec moi-même et les autres . Pour ça, j’ai creusé sévère et j’ai transformé ce que je pensais être des défaults en qualités. changer la donne , inverser les rôles .. c’est aussi ça d’être créative … voir différement nos défaults et avec un peu de confiance ( parceque clairement regardons autour, personne est parfait …) on créer de la magie en nous , on s’aime, on est libre car on est juste authentique .

    1. Merci beaucoup pour ce beau témoignage. J’ai le sentiment, à une échelle différente, d’être passée par le même cheminement que toi. Cela me rend heureuse de savoir que nous en retirons des conclusions semblables. Ton partage me conforte : je suis sur la bonne voie. Merci beaucoup pour cela. Je te souhaite une très belle route et beaucoup de réussite dans ce que tu as entrepris. Bravo pour ton courage et ton audace ! Un bel exemple de vie 🙂

      1. Merci à toi Emeline ! Ce que tu partage aide beaucoup de gens .. peu importe où nous en sommes dans ce parcours vers plus d’authenticité ! Bon courage je suis sûr que tu es sur la bonne voie 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *