Lifestyle

J’ai osé… revoir ma façon de bloguer

En mai dernier, j’ai fait évoluer ma façon de bloguer. Je me suis lancée le défi de professionnaliser ma pratique. De prendre plus au sérieux ce que j’entreprenais ici. Je me suis fixée des objectifs auxquels jamais, auparavant, je n’aurais songé. J’ai transformé mon blog en outil et suis partie à la conquête de chiffres. Et je me suis perdue… fatiguée beaucoup aussi. Et même déçue. J’ai oublié en chemin ce qui m’animait. Le plaisir a disparu, la pression est apparue. En m’obligeant à répondre à des règles et des stéréotypes de blogging, j’ai fini par m’oublier totalement… Un processus que je connais de moi. Consciente de ce mécanisme, je souhaite trouver un ajustement et bloguer différemment.

 

Combien de fois abandonnons-nous notre chemin, attirés par l'éclat trompeur du chemin d'à côté ? Paolo Coelho. Cliquez pour tweeter

 

Ce que je ne veux plus

 

C’est fou mais j’ai vraiment cette fâcheuse tendance ! Dès que je me fixe un objectif, je n’ai que lui en ligne de mire. J’oublie le pourquoi et le comment, seul le résultat compte. Je me transforme en bulldozer pour y arriver. Sans prendre une minute pour respirer. Et ce qui se passe est inévitable : je perds mon envie et me fatigue. Je suis allée jusqu’à imaginer arrêter de bloguer !

 

Déjà parce que je n’avais plus matière à écrire. (Je vous en ai parlé ici) et parce que je n’étais plus très sûre d’en ressentir le besoin. Oui j’en suis arrivée, à être dégoutée. J’ai donc coupé les écrans durant une semaine (oui ce n’est rien, mais je vous promets que je doutais de pouvoir y arriver !) et cette prise de distance m’a fait le plus grand bien.

 

Je ne veux plus me forcer à écrire. Vous m’auriez vu à essayer de trouver un sujet alors que rien ne me traversait l’esprit ! Je ne veux plus chercher à tout prix du contenu. Être dépendante des chiffres du blog, non, merci. J’ai envie de regarder, par curiosité, de temps en temps, mes statistiques. Et non, comme je me suis surprise à le faire, toutes les 2 heures pour voir si elles avaient évolué. L’animation de mes réseaux sociaux pourra attendre.

 

Quant à mon ebook en cadeau, c’est ma façon de dire merci et non une carotte que j’agite. Si mes lecteurs veulent s’inscrire, c’est qu’ils viennent de finir de lire l’un de mes articles, que le contenu leurs a plu, et qu’ils veulent en savoir plus. Ce n’est pas moi, de donner pour recevoir.

 

Comment je veux continuer de bloguer

 

Mon temps à bloguer va être revu à la baisse. En ce moment, les idées fusent mais je me frustre. Je ne veux pas, à nouveau, passer tout mon temps devant  mon PC et me couper de la réalité. J’ai d’autres plaisirs à côté et ils ont aussi toute leur importance.

 

À moi de trouver le juste équilibre. Ne plus être constamment dans la réactivité. Une alerte, une notification de commentaire, et me voilà ruée sur mon écran ! Je ne veux pas de cette dépendance. Bien sûr que je souhaite répondre à chacun d’entre vous qui m’écrivez. En aucun cas, je veux perdre cet échange. Mais pardonnez-moi si je ne suis plus dans le direct live, la disponibilité immédiate.

 

Je veux garder le plaisir d’écrire. Publier un article quand bon me semble. Avec ce qui m’attend à la rentrée, je suis persuadée que j’aurai plein de choses à vous raconter. Je me fais confiance. Je suis contente de m’en être rendue compte pas trop tard. Cette façon de bloguer ne me correspond pas. Je veux écrire en accord avec qui je suis, et tant pis, si seules quelques personnes me lisent. Pour moi, c’est déjà beaucoup.

 

♥ Pour continuer à me suivre, abonnes-toi à ma newsletter. Et reçois en cadeau mon ebook 🙂 ♥

  • 10
  •  
  •  
  •  
  • 8
  •  
  •  
  •  
  •  

16 thoughts on “J’ai osé… revoir ma façon de bloguer

  1. Merci pour ce petit billet honnête et transparent. je dois avouer que cela m’arrive aussi de me prendre au jeu des chiffres, surtout lorsque c’est pour un article qui me tient particulièrement à coeur. Je me retrouve à zoner de wordpress, instagram, facebook… A la recherche de jenesaisquoi.

    J’arrive à me reprendre et remettre ce fonctionnement en question mais cela me fait parfois bizarre et me dégoutte un peu d’être comme ça…

    Des bisous,
    Pêche

    1. Merci Pêche pour ton partage… je me sens du coup un peu plus normale 😉 Oui ça va très vite pour se laisser prendre au jeu C’est déjà beaucoup d’en avoir conscience A nous de continuer a être vigilante pour ne pas se perdre ! Belle journée à toi Bis

  2. Merci pour ton partage Emeline. Je crois que nous sommes tous passés par là un jour ou l’autre et nous nous sommes tous perdus un peu – beaucoup également.
    L’important c’est de s’en rendre compte et de redresser la barre. L’envie et le plaisir de partager doit rester le moteur en toute chose.
    Pour ma part, j’aime te lire justement car tu te montres telle que tu es avec tes forces et tes faiblesses, tu parles de ce qui te touche en toute bienveillance, sans jugement ni avis tranché.
    Bon début de semaine.

    1. Merci Marie Tes mots me rassurent car je connais la qualité et la justesse de ton blog Oui je pense que déjà en avoir conscience est beaucoup Assez indispensable même pour pouvoir derrière réajuster 😉 Je me sens aujourd’hui bien plus a l’aise et c’est bon de renouer avec ce plaisir 🙂 Belle journée Marie

  3. Hello !

    Une remise en question très intéressante ! Je crois qu’en effet, beaucoup prennent plaisir à bloguer et espère monétiser cette activité. Allier plaisir et rentabilité, c’est plutôt tentant. Et tu le dis bien, à quel prix finalement ? Car il faut peut-être se consacrer uniquement à cela, ne plus être disponible pour d’autres activités ou sorties, etc… et quel stress. Tout comme le harcèlement scolaire qui se poursuit chez soi grace aux RS, on se met soit même la pression car notre outil de travail est partout avec nous (téléphone) et à portée de main. Plus d’échappatoire. Tentant de vérifier nos stats, nos commentaires, nos réseaux sociaux… Au final, tu as raison, on perd ce plaisir du début.

    Pour mon blog, je me mettais la pression parce que je voyais les blogueuses publier 2 fois par semaine et moi…1x/ mois ! Je ruminais « c’est pas suffisant », ce qui est pesant pour mon moral alors j’ai lâché prise. Je vais faire ma manière de bloguer à moi. Trouver le bon équilibre entre plaisir et travail ! Car oui, ce blog parle de mon métier, donc il faut que je m’accorde aussi des temps de pause 😉

    Je crois donc que tu es sur la bonne voie et j’ai pris beaucoup de plaisir à te lire encore une fois,
    A bientôt,
    Line

    1. Merci Line ! Oui c’est tellement ça Pas facile de décrocher quand internet est partout Je découvre ton blog : tes articles me parlent beaucoup 🙂 Je vais continuer de te lire avec plaisir Belle journée à toi

  4. Hello,

    Je suis une trop « petite » blogueuse pour me perdre dans les chiffres mais je comprends tout à fait ce que tu dis. Au départ, je voulais tellement que plein de monde me lise, me suive sur insta, commente mes articles, … que j’ai fait (ce dont j’ai un peu honte maintenant) ce que tout les blogueurs « pour la gloire » font : j’ai liké plein de photos sur insta, commencé à suivre plein de monde, me suis abonnée à plein de blogs sur hellocoton, …. J’ai même tenté (sans grand succès) les groupes de blogueurs facebook. Et j’ai été déçue. Déjà, ça ne marchait pas bcp et quand j’arrivais à grappiller un like ou un abonnement, ce n’était pas des interactions de qualité (c’était juste parce que eux aussi ils cherchaient à avoir quelques likes ou abonnements). Finalement, google analytics m’a jamais donné de très bonne nouvelle !
    J’ai eu envie d’arrêter.
    Et puis je me suis reconcentrée sur l’essentiel. Je voulais partager mon expérience de voyageuse, créative, lectrice, … Peu importe si c’est 10 personnes ou 4000000. Le plus important c’est de le faire avec le cœur, avec du plaisir, et d’être moi. J’ai revu mes objectifs à la baisse certes, mais je blog avec plaisir. Je n’ai toujours pas 1 million d’abonnés mais j’ai des abonnés fidèles qui me lisent, qui commentent, qui s’intéressent …
    Je suis super contente de mon évolution de blogueuse 😉

    En tout cas merci pour l’article, je trouve le billet plein d’honnêteté et de simplicité.

    Belle semaine 😉

    1. Oh merci Anais pour ton partage ! C’est tout bête mais je me sens moins seule et naïve 😉 L’herbe semble toujours plus verte à côté… Merci en tout cas et oui je garde de cette expérience que le plaisir est la clé 😉 Belle semaine à toi aussi et vive les blogs « petits » en chiffre mais bien plus riches en coeur 😉

  5. Je comprends tellement. Quel courage d’en parler. Moi aussi, j’ai mis un gros coup de collier depuis le mois de novembre je dirais. Et ce n’est pas sans pression. Je te fais un gros câlin en wifi !

    1. 🙂 Bien reçu ! Merci 🙂 Le moindre résultat pour moi est stimulant du coup difficile de m’arrêter ! 😉 Disons que je vais continuer le développement de mon blog mais différemment, plus lentement Je dois dire que ton blog fait partie de ceux qui m’inspirent 😉 C’est vraiment chouette ce que tu fais 🙂 Des bisous

  6. ça fait du bien de lire des articles comme celui-ci dans un monde où seuls les chiffres et la standardisation comptent.
    Se détacher de la performance permet d’être plus authentique. Mieux vaut peu, avec une belle qualité, que beaucoup, qui sonne creux.

    1. Merci 🙂 Oui je crois aussi beaucoup à l’importance de l’intention, ce pourquoi on créé et comment. Je n’ai en tout cas aucun regret. J’ai vraiment le sentiment d’être revenue à l’essentiel 🙂

  7. J’ai eu une période un peu creuse aussi cet été (ça tombe bien, Internet est un peu en hibernation pendant ces quelques mois), ma chaîne YT n’arrête pas de gagner des abonnés mais pas périodes j’ai juste pas envie de publier alors que parfois je me sens obligée pour maintenir la croissance de la chaîne. Finalement j’ai fait un gros break en attendant que l’envie de reprenne. Pour le blog je n’ai plus ce problème car j’ai beaucoup moins de vues qu’avant donc je sais que quand j’écris, c’est pour mon plaisir ahah =D
    Ceci dit j’ai quand même pour projet d’essayer de le professionnaliser et j’espère que si j’y arrive, je serai aussi capable de jongler entre l’aspect pro et l’aspect plaisir.

    1. Merci The Flonicles pour ton partage 🙂 Oui tout est question d’équilibre Car il est évident que professionnaliser un blog demande un certain investissement Belle route à toi et au plaisir de te lire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.