J’ai osé… la persévérance

La persévérance n’est pas une qualité qui me définie. Face à l’échec, qu’une seule envie : passer a autre chose, tourner la page. Accepter et oublier. Mon thème astral l’a d’ailleurs bien fait ressortir. J’ai bien du mal à me confronter aux obstacles. Trop souvent je m’incline. Si je suis trop contrariée, je baisse les bras. Mais pas cette fois. Je suis déstabilisée, j’ai échoué, mais je ne laisserai pas tomber.

C’était le 30 juin dernier. Un mail m’annonce que je ne suis pas acceptée pour le second cycle de ma formation Gestalt. Je suis anéantie. Je n’ai absolument rien vu venir. J’y croyais. Je me projetais. Je n’avais jusqu’a présent rien souhaité d’aussi fort pour mon avenir. Je n’ai pas d’explication. Je dois accepter cette décision et renoncer à poursuivre l’année prochaine ma formation entamée en juin 2016 (Cf J’ai osé…intégrer une école de Gestalt).

Cette réponse négative n’est pas définitive. On m’invite à poursuivre le travail que je fais sur moi et à retenter ma chance en juin 2018. Ah la persévérance… Oui mais en attendant ? Et qu’est ce qui me fait dire qu’en juin prochain ce sera différent ? Je suis déçue, dégoutée et tellement attristée. Mes amis, nouvellement rencontrés, poursuivent l’aventure sans moi. Je reste sur le banc de touche. Tchao, au revoir.

Moi qui vient de publier un article sur la confiance en soi ! (Cf J’ai osé… avoir confiance en moi). Elle est bien bousculée. Je me sens rejetée. J’ai le sentiment que tout le monde savait mais que personne n’a voulu m’alerter. Que je me suis fait berner. J’ai envie de tout envoyer valser ! Mais pourquoi pas moi ? Qu’est ce que j’ai de moins que les autres ? Qu’est ce qui fait que ça n’est pas passé ?

La Gestalt est mon fil qui me tient en équilibre. On vient de me le couper… Moi qui rencontrais la joie dans ma vie depuis quelques temps, elle m’a totalement quittée. Qu’est ce qui fait que le bonheur me fuit ? Pourquoi ça ne pouvait pas durer ? Je suis effondrée.

Enfin pas totalement. Sur, je vais mettre du temps à accepter l’idée, mais je ne suis pas rongée par le désarroi. Quelque part, je continue à y croire. Je suis triste mais pas atterrée. Aujourd’hui j’ai en moi un socle sur lequel m’appuyer. Cette nouvelle me le confirme. Je suis bien plus solide que je ne l’ai été. J’ai des racines. Et c’est la Gestalt qui m’a aidée à les renforcer. 

J’ai envie de penser que grâce à ce retour négative, je vais vivre d’autres choses cette année. Quoiqu’il en soit, je ne laisse pas tout tomber. Mes nouvelles amitiés créées, je souhaite les garder. Et j’aime trop la Gestalt, pour tout abandonner. La persévérance fait partie de moi maintenant. Je ne lâcherai pas. Comme je vous l’ai déjà évoqué, je vais travailler ma voix et ma créativité (Cf J’ai osé… mettre un terme a ma thérapie individuelle). Et puis je réessayerai. En juin prochain, je serai différente et probablement plus forte et regonflée. Toujours positiver et surtout avancer.

———————————————————————————————————————–

🙂 🙂 🙂 Cet article a été coup de coeur sur le site www.hellocoton.fr 🙂 🙂 🙂

🙂 🙂 🙂 Plus de 100 personnes l’ont déjà lu tout comme toi 🙂 🙂 🙂

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous aimerez peut être aussi...

6 commentaires

  1. J’ai une amie qui m’a dit qu’elle était impressionnée de ma persévérance… je crois que l’on ne peut rien faire sans persévérance, au fond… croire en ce qu’on fait et en ce qu’on veut c’est la première chose… je ne pense pas que l’on puisse être persévérant pour quelque chose qui ne nous intéresse pas et je crois que quand on a trouvé quelque chose qui nous motive et nous anime totalement on ne peut qu’être persévérant parce qu’on n’est pas près à abandonner cette partie de notre vie… je suis plutôt, contrairement à toi, une persévérante de nature, mais quand ça veut pas ça veut pas (en Seconde j’ai eu 6 en maths toute l’année xD) ou plutôt : quand je ne veux pas je ne veux pas… on ne peut être persévérant que pour les choses qui motivent.

    1. C’est tellement ça ! 🙂 Merci pour ce message Je découvre peut être la persévérance en même temps que je découvre ce que j’aime 😉 Ton mot me fait très plaisir : ça m’éclaire 😉

  2. Merci pour tant de sincérité.

    Je suis navrée pour ta mésaventure. J’imagine d’autant plus les sentiments par lesquels tu passes, parce que je suis passée par là moi aussi.

    Comme Melgane le dit, je crois que la persévérance arrive quand on tient sincèrement à quelque chose. L’une de mes tantes a passé 7 fois le concours de professeurs des écoles avant de l’avoir … Aujourd’hui, elle est heureuse.

    J’ai connu quelques échecs cuisants, et je n’ai pas été persévérante du tout. J’ai lâchement abandonné. Avec le recul je comprends pourquoi : ça ne m’intéressait pas sincèrement. J’étais sur une voie qui n’était pas la mienne, bien que j’essayais de m’en convaincre.

    Si tu sens que la Gestalt est faite pour toi, fonce. Apprends de tes erreurs, continues ! Là, c’est une question d’intuition, d’envie profonde.

    J’aimerais pouvoir te serrer dans mes bras. C’est terrible d’échouer dans la passion. Je t’envoie beaucoup de réconfort, de courage, et de sourires.

    1. Un grand merci Rozie J’ai le sentiment que oui tu comprends bien ce que je vis J’ai beaucoup de chance d’avoir votre soutien, ton soutien Encore merci et oui j’ai vraiment l’envie de poursuivre dans la Gestalt alors je ne lâcherai pas 😉 Merci

  3. Oh c’est tout à fait ce que j’ai ressentis quand j’ai appris que je n’avais pas été reçue au diplôme d’état d’éducatrice de jeunes enfants. Mes projets en tête se sont tous écroulés… J’ai été déçue par rapport au travail fourni, mais je ne vais pas en rester là et je vais retenter l’année prochaine en juin 2018. J’aurai très certainement murît de cette expérience, grandit avec les expériences que j’aurai pu vivre grâce à cet échec pour repartir de plus bel !
    Merci à ton article, ça me reboost un peu, moi aussi !

    Pineapplemind.com

    1. Merci pour ce partage Je suis désolée pour toi également J’espère avoir de tes nouvelles en juin 2018 Belle route a toi d’ici la ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *