J’ai osé… ne rien faire

Moi ? Ne rien faire ? Totalement inconcevable jusqu’il y a quelques mois. Ma vie, je la vis à fond. Sur ces dernières années, la journée commence à 6h20. Tout est chronométré. Petit-déjeuner, temps de préparation, mon fils a emmené au périscolaire, le temps de route et donc de bouchon, temps de déjeuner, etc… Une course ! Manger est un besoin et non un plaisir. Mon repas du midi se résume donc à un sandwich englouti en 30 minutes comprenant le temps pour aller l’acheter… Dormir est une obligation pour tenir. 22h au plus tard je suis au lit. Les tâches ménagères se font le weekend (quelle détente ! …). Difficile de s’octroyer du temps pour soi. Vous me direz, c’est pour tout le monde pareil. Eh bien non, plus pour moi depuis quelques mois.

Evidement je ne me suis pas arrêtée comme ça… tout d’abord parce que j’ai cette croyance, bien encrée en moi, que ne rien faire c’est être feignant. Cette idée inculquée depuis toujours que c’est mal de ne rien faire. Comme si je n’en n’avais pas le droit. S’en suit une vraie culpabilité. Puis un sentiment d’être inutile. Oui car pour moi, ne rien faire est improductif. C’est perdre son temps.

Je ne peux pas ne rien faire. Et puis si je ne fais rien alors ma tête va s’affoler ! Moi qui réfléchis déjà trop alors imaginez si je n’ai que ça a faire ! Se retrouver seule avec soi même n’est pas une mince affaire…

Alors comment vais je occuper ce temps? Je n’ai pas de passion dévorante, de passe-temps.

Lorsque mon contrat s’est terminé, j’ai commencé par rédiger une to do list. Oui la fameuse ! RDV médicaux non pris depuis des années, documents à ranger, armoire à trier, vitre à laver, etc… toutes ces choses que l’on remet à plus tard faute de temps et, soyons honnête, d’intérêt. Mais là, plus d’excuse. Le temps j’en ai.

Me voilà donc à faire toutes ces choses pour remplir mes journées et petit à petit l’envie s’en va… on se demande pourquoi… Je continue à occuper mon temps, toujours utilement. L’idée d’intégrer une association me trottait dans la tête depuis un moment. Me voici donc bénévole au restaurant du coeur. Chouette expérience mais ou je ne trouverais pas ce que j’attends.(sujet d’un prochain post?). J’ai bien mon fils avec qui passer des moments. Mais pour l’instant je n’en mesure pas les bienfaits.

Me voilà donc chez ma psy a exposer mon ennui mais surtout mon manque d’envie. Plus l’envie de faire quelque chose à tout prix. N’est ce pas alors le bon moment : et si je m’arrêtais? Et si je ne faisais rien justement?

Ne rien faire…mais est ce vraiment ne rien faire du tout ? Non pas vraiment en fait. C’est ce que j’ai appris au fil du temps. Ne rien faire c’est avoir du temps pour écouter ses envies. C’est se reposer et dormir. C’est donner naissance à des projets que l’on ne peut réaliser qu’en prenant ce temps. Ne rien faire c’est se surprendre en train de cueillir des fleurs sauvages et d’en faire un bouquet. C’est dévorer les 6 premieres saisons de Game of Throne presque non stop. C’est regarder son fils. C’est se poser dehors, regarder le ciel et profiter du soleil sur son visage.

Aujourd’hui j’aime ne rien faire. Bien sur je n’assume pas tout le temps. Et puis ne rien faire tout le temps c’est aussi bien ennuyant! Il s’agit de moments que je m’octroie, comme des parenthèses. C’est lors de ces moments que je prends pleinement conscience du bonheur d’être en vie.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • 2
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous aimerez peut être aussi...

Un commentaire

  1. Quelle liberté de prendre le temps de s’ ennuyer, de laisser nos idées, nos pensées là où elles veulent aller. Ces moments peuvent être rares donc une vie où va à 100 à l’heure. On les savoure bien trop souvent une fois qu’ils sont passés et que la frénésie a repris. Quel dommage! Profitons de chaque instant, de ces precieux instants où on peut s’ emerveiller de voir nos enfants grandir. ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *