Feelings

J’ai osé… la frustration

Frustration. Sentiment de colère, de déception. Émotion qui naît d’une envie non concrétisée. D’un désir non assouvi. Voilà en ce moment mon ressenti. J’aimerais faire mille choses. J’ai mille et un projets. Non pas que je ne fasse rien, mais le temps me manque. J’ai beau ne pas travailler, je n’en fais pas la moitié. Moi qui ne savais pas quoi faire de ma vie, me voilà qui croule sous les envies ! J’essaye de prioriser, de choisir chaque jour les idées que je mets en œuvre et celles que je mets de côté… Du coup j’avance sur tous les fronts. Un peu. Doucement. Mais pas assez vite à mon goût. Le sentiment de frustration ne s’efface pas. Je n’aime pas cet état.

 

Je voudrais avoir tout commencer et en même temps tout fini. J’ai peur de manquer de temps. De ne pas pouvoir donner vie à tous mes souhaits. J’appréhende de ne pas aller au bout. D’oublier ce qui m’anime. Que la contrainte de l’argent pointe trop vite le bout de son nez. Je crains d’être déçue. De décevoir. Je ne veux rien abandonner. J’angoisse. De passer à côté de ma vie. De ce que je peux réussir. Je veux que mes rêves deviennent réalité. Je me sens impuissante. Je m’impatiente. Je veux être prise au sérieux. Être respectée. Je suis tiraillée. J’ai peur que tout s’arrête. Je m’énerve !!

 

Frustration. Sentiment d’insatisfaction. J’apprends à choisir. À dire non. À revoir mes objectifs. Je ne peux pas tout contrôler. Je choisis de relativiser. Malgré ce sentiment désagréable, je préfère être frustrée que déprimée. Ce n’est qu’un petit prix à payer. Vivre c’est aussi accepter que tout s’arrête. J’apprends à relâcher la pression. Lâcher le perfectionnisme. Je veux croire en l’avenir. J’apprends à me faire confiance. À accepter mes limites. Comme le dit Freud, la frustration est utile, elle est la racine de la plupart des plaisirs.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

  • 2
  •  
  •  
  •  
  • 1
  • 1
  •  
  •  
  •  

12 thoughts on “J’ai osé… la frustration

  1. Besoin de lâcher prise, d’être moins perfectionniste et moins dans le contrôle… Tu sais que c’est sur quoi je travaille depuis des mois… La route est longue…
    Belle journée Emeline 🙂

    1. Merci Zenopia <3 Oui je crois que c'est le travail de toute une vie... Mais petit à petit, plus rapidement, et avec moins de souffrance, les choses se mettent en place Bon chemin à toi !

  2. Bonjour C’est exactement la description de ce que je ressens réguliérement, et tous les jours en ce moment.
    Je suis épuisée par cette frustration , ce désir insatiable d’atteindre quelqu’un chose ou quelqu’un, un groupe, un statut, une estime . Plus je constate la frustration et plus je suis frustrée et justement c’est ce sentiment qui m’éloigne du plaisir.
    Du coup voyant cette frustration grandir je me dis que je ne suis pas sur la bonne voie ce n’est pas possible, et je me questionne dois-je abandonner cette course frénetique à la satisfaction, la réussite. N’est ce pas absurde de courir aprés ça? Des fois je me dis c’est parceque c’est absurde que je suis frustrée, je sais que ca ne s’arrêtera jamais, qu’importe ou on en est dans l’atteinte des objectifs. La frustration est une insatisfaction qui gâche tout plaisir possible.
    Comme toi je suis sur tous les fronts aussi, beaucoup d’objectifs et projets avec beaucoup de relationnel à gerer aussi. J’ai fait cela parceque justement je me disais, et aussi par experience, si je mets tous les oeufs dans le même panier, je vais m’acharner et être trop être frustrée si ca ne marche pas, là je peux passer à autre chose. Bah en fait ça ne change rien; tout les projets me frustrent^^
    Merci de m’avoir lue:) Je vais continuer de feuilleter ce blog:)

    1. Oh merci Lisa pour ton partage <3 Je serai curieuse de connaitre tes projets... Je me demande pour ma part si ce choix de me lancer dans autant de projets n'est pas lié à ma peur de l'échec... J'essaye de me satisfaire de chaque petite tâche finie qui me rapproche au final de mon objectif Et quoique j'en pense, j'avance 😉 Bon courage a toi

  3. c’est vrai que la peur de l’echec ça peut d’un certain aspect, bien coller avec le fait de multiplier les projets: dans le lot y’aura bien un truc qui va compenser les pertes, non? bah sinon je vais lancer un nouveau projet …^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.