J’ai osé… en vouloir au temps

Le temps. Il me semble si lent en ce moment. En tant que grande impatiente, j’aimerais qu’il travaille plus vite. J’aimerais déjà être au moment ou je suis dans l’action en squeezant celui de la digestion. Combien d’heures, de jours me faudra-t-il, pour assimiler tout ce qui m’est arrivée dernièrement ? Je me trouve si lente… Je vois les jours qui défilent et je me sens figée. Comme immobile. J’ai le sentiment de ne pas avancer. Ou tout du moins assez vite.

Pourtant j’en suis convaincue, le temps fait son oeuvre. Je sais qu’avec lui, je change. Ma relation aux autres. Mon regard sur moi. Mais pourquoi cela me semble-t-il si long, voir interminable ?

J’ai choisi ma nouvelle thérapeute individuelle. J’ai déjà travaillé en Gestalt thérapie avec elle. Et pourtant, je sens bien comme je suis réticente. Je sais qu’il va me falloir plusieurs séances avant de me livrer. Difficile pour moi d’accorder ma confiance. J’aimerais pouvoir rentrer directement dans le vif du sujet. Mais je ne sais pas faire. Ca m’énerve.

Je suis sans activité et j’aimerais reprendre a travailler. J’ai déjà mon idée : retourner dans le domaine du conseil en insertion professionnelle. Mais je suis là, sur mon canapé à écrire. Je ne postule pas. Je me sens incapable de relancer la machine. Je ne veux pas postuler la peur au bide. Combien de temps me faudra-t-il pour recharger mes batteries ? Me dire que j’en suis capable et me lancer le défi ?

J’aime la Gestalt. Je sais aujourd’hui qu’une rentrée en 2nd cycle de formation en mars est possible. Il me faut pour cela changer d’école. J’ai les coordonnées, suffit juste d’appeler. Mais là encore je suis bloquée. Ras le bol…

J’ai du mal à gérer cette attente. Le stress monte. La pression se ressent. Et si j’essayais de donner du temps au temps ? On n’est pas tous égaux face aux changements. Pour ma part chacune de ces actions est une peur à surmonter. Un obstacle à dépasser. Me confier à une nouvelle psy, c’est accepter de créer un lien qui pourrait se briser. Démarrer une nouvelle activité, c’est me confronter à mes angoisses et mes phobies. Postuler dans une nouvelle école, c’est être prête à une deuxième réponse négative… Pas facile… 

Alors oui pour tout ça j’ai besoin de temps. J’ai besoin d’écouter mes peurs et de les calmer. J’ai besoin de les partager pour les voir diminuer. Reprendre confiance en moi et en mes projets. Et je sais que j’y arriverai.

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Comments

  1. septembre 8, 2017
    Reply

    Bien sur que tu y arriveras, tu as déjà réussi tellement de choses.
    Je me reconnais dans certains de tes blocages. Parfois, je sais ce que j’ai à faire, pas grand chose souvent, un coup de fil, un clique, et bien je n’agis pas, je reste figée, ou je trouve d’autres choses à faire.
    Ce qui m’aide le plus souvent, c’est d’écrire, j’écris ce que je ressens et comme je le ressens, je laisse aller, et comme le cerveau fonctionne par association, les liens se font d’eux-même, les situations se débloquent. Par exemple, je met à jour des peurs, ou d’autres priorités auxquelles je n’avais pas pensé et qui en les faisant vont débloquer d’autres points.
    Chaque action, ou chaque non-action signifie quelque chose, l’écriture m’aide à en découvrir le sens et à avancer.
    Courage, patience, bienveillance…oui, c’est important de se laisser le temps. 🙂

    • Emeline
      septembre 8, 2017
      Reply

      Merci Nora pour ton partage Je me sens moins seule et ça m’aide Merci 🙂

  2. septembre 9, 2017
    Reply

    Bonjour,
    Je tombe là par hasard et ton article me renvoi à ce que je vis. Je dois changer, j’ai des choses à faire mais j’ai peur, je dois changer de voie (et si je n’y arrivais pas ?), je dois surmonter un deuil (et si les choses ne comptaient plus réellement ?). Pleins de questions tournent et tournent dans ma tête je me mets à faire des insomnies et des crises d’angoisse (pourtant je les avais apprivoisé depuis quelques temps).
    J’ai décidé de me laisser du temps (on y a droit non ?) de souffler un peu et de me recentrer sur moi pour affronter tout ça et réussir.
    Je te souhaite beaucoup de courage

    • Emeline
      septembre 9, 2017
      Reply

      Merci beaucoup 😊 et Merci pour ce partage Je t’en souhaite tout autant et oui on a le droit d’avoir besoin de temps 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *