Lifestyle

Est-ce que je continue de bloguer ?

Est-ce que je continue de bloguer ?

Est-ce que je continue de bloguer ? Cette question, je me la pose sans cesse. Avec ses copines qui ne sont pas loin : qu’est-ce que je veux ? De quoi ai-je besoin ? Écrire est pour moi un plaisir. J’aime sentir mes doigts courir sur le clavier. Me relire à la fin, avec la satisfaction d’avoir partagé quelque chose de moi. D’être allée au bout d’une idée. Et puis j’ai le sourire quand je me relis de temps en temps. Mesurer ainsi le chemin parcouru. Et apprécier encore un peu plus où j’en suis. Et quoi dire de vos retours ?! Je suis toujours autant surprise de vos prises de contact. Mais c’est beaucoup de temps aussi. Deux à trois heures par article. Entre le texte, la correction, les photos et la mise en ligne… Oui, oui, j’ai conscience que je suis perfectionniste ! Et puis pour écrire quoi ? Voici ma réflexion du moment. Il y a des pour et il y a des contre. Te partager où j’en suis me permettra peut-être d’y voir plus clair. Et de prendre une décision.

Ce qui me fait me poser la question

Ce qui m’amène aujourd’hui à m’interroger sur l’avenir du blog, ces sont ces neufs mois passés sans aucune publication. Mon dernier écrit datait du 12 mars 2020. Et ensuite, plus rien. Comme je t’en ai parlé dans mon article faisant la rétrospective de mon année 2020, le confinement a joué son rôle. Mais pas que. Si je suis honnête, il y a plusieurs raisons qui m’ont fait mettre de côté le blogging. Et la première est la place que je laisse aujourd’hui à ma vie de famille. J’aime ces moments, posée dans le canapé avec mes 2 loulous, à ne rien faire d’autre que se câliner, jouer et simplement faire avec ce qui est. C’est assez nouveau pour moi. De ralentir et de profiter pleinement de l’instant. Comme j’ai pu te l’écrire, il y a quelque temps, de plus en plus j’apprends à ne pas faire, mais à seulement être. Et c’est bon.

Et puis il y a eu ma formation. Boucler mon 2nd cycle de Gestalt m’a demandé un gros investissement. Les écrits à fournir, les livres à lire. Et puis j’ai repris le travail aussi ! C’est un vrai changement ! Et comme toujours, lorsque c’est nouveau pour moi, j’ai besoin d’un temps d’adaptation… Être blogueuse, maman, entrepreneuse et stagiaire en formation, ce n’est pas rien ! Et je touche mes limites avec tous ces engagements.

Si je continue à bloguer

Elle est là ma difficulté. Je ne me sens pas honnête. De te dire que je continue – et l’envie est là – si je n’écris rien derrière. Je me sens coupable. Ai le sentiment de ne pas te donner ce sur quoi je me suis engagée. C’est cette gêne, pour ne pas dire honte, qu’il m’a fallu dernièrement dépasser pour reprendre mon clavier. Mais que vont-ils penser tous mes nouveaux abonnés à qui je n’ai pas donné de nouvelles depuis des mois ? Et ceux qui me suivent depuis 4 ans déjà ? Et pour écrire quoi ? Elle est là ma question. Car je ne me sens plus du tout au même endroit que lorsque j’ai commencé ce blog. Presque comme un journal intime à ses débuts, aujourd’hui, il s’agit plus pour moi d’un espace de partage. Un endroit ou j’inscrit noir sur blanc mes points d’étape. Et par où arrivent bon nombre de mes clientes.

🚀 Besoin d’être accompagné(e) dans tes difficultés professionnelles ? Prend contact avec moi ! 📮

Si je continue de bloguer

Arrêter ou continuer de bloguer

Je ne sais pas expliquer pourquoi, mais j’éprouve aujourd’hui une plus grande difficulté à m’afficher. Être présente dans la sphère internet et sur les réseaux sociaux m’est devenue compliqué. Je me sens manquer de crédibilité, de professionnalisme… Je ne sens plus autant l’inspiration et suis en vers moi très critique. Oui, ces quelques mois sans écrire, m’ont fait perdre confiance et en estime. Pourtant, j’aime ça ! C’est pour moi inimaginable de clore cet espace. De rompre ce lien avec toi. De ne plus te donner de nouvelles et prendre en retour des tiennes.

Alors si je continue de bloguer, c’est avant tout pour que tu aies quelque chose à y gagner. Je me dis que ce blog, je peux aussi l’utiliser comme une passerelle pour transmettre mes savoirs. Je mesure mes connaissances dans le domaine de l’accompagnement. Mes clients me partagent bien souvent des problématiques qui reviennent constamment. Et s’ils étaient la meilleure des inspirations ?

Oui, je crois que ce sont leurs questionnements, leurs peurs, leurs jugements qui pourraient me permettre de poursuivre l’aventure. Si je continue de bloguer, alors mes articles seront inspirés de ce qu’ils vivent et qui fait écho chez moi. Je sens mon envie de transmettre, partager et te permettre pourquoi pas d’apprendre. Autour de l’audace, du bien-être, de la Gestalt, de la reconversion professionnelle ou encore de la confiance en soi. Bien sûr, je pense continuer à te partager où j’en suis de mon projet de vie. Ma formation de Gestalt, mon projet d’entrepreneuriat. Et mes expériences de vie. Mais peut-être davantage à travers la newsletter. En vous parlant des backstages du blog. Qu’en penses-tu ? En même temps que j’écris ces mots, j’ai peur de ta réponse. Et si tu ne me lisais plus ? Je sens l’inquiétude dans mon ventre… Quoiqu’il en soit, ce blog prend à nouveau un nouveau tournant. C’est drôle comme il évolue avec moi décidément ! Je serai du coup probablement moins bavarde. La publication d’un article par mois me semble raisonnable et atteignable. Je te le confirme donc : je continue de bloguer. SI J’OSAIS n’est pas mort. Il prend simplement un nouveau virage. Et j’espère que tu continues l’aventure avec moi. 🤗

♥ Pour continuer à me suivre, abonnes-toi à ma newsletter. Et reçois en cadeau mon ebook « Vivre la vie dont tu rêves » ♥ (Vérifie tes spams pour confirmer ton inscription)

2021 SI J'OSAIS Coach Reconversion professionnelle
  •  
  •  
  • 16
  •  

4 réflexions au sujet de « Est-ce que je continue de bloguer ? »

  1. Ecrire doit rester un plaisir, quelque chose qui te fait du bien. Et c’est top si ça apporte quelque chose aux autres aussi.
    A ton rythme…
    Moi je suis très heureuse de pouvoir à nouveau te lire
    A très vite
    Marie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.