Freelance

Devenir entrepreneur : mes 3 piliers

Devenir entrepreneur : mes conseils

Devenir entrepreneur – ou plutôt entrepreneuse dans mon cas -, voici le sujet du jour ! Ce statut professionnel particulier sera le mien d’ici quelques mois… Au-delà d’une idée qui trotte dans ma tête, je me confronte à ce métier d’ores-et-déjà. Par mes lectures, mes recherches et démarches en amont, je décèle quelques piliers qu’il va me falloir conserver, voire développer, pour bien vivre cette nouvelle tranche de vie. Avec ma petite expérience, 3 points me semblent déjà imparables si je veux réussir. Alors pour ne pas les oublier, je choisis de vous les partager.

Savoir s’entourer

Je bénéficie, dans le cadre de ma formation, d’un coaching avec une ancienne stagiaire de l’école, diplômée, et installée à son compte. Au tout départ, je n’en n’attendais rien, et n’avais pas défini clairement un besoin. L’objectif sur lequel je travaille aujourd’hui est apparu à la 3ème séance : et si je profitais de cet accompagnement pour travailler sur mon installation en tant que freelance ? Et j’adore ça ! C’est tout ce qu’il me fallait ! Car le projet de devenir entrepreneur m’enthousiasme autant qu’il me fait peur ! Et, du coup, je me confronte à mes résistances et je n’avance pas…

Les idées, je les ai. Les grandes lignes d’action aussi. Mais là où ma coach m’est d’une grande aide, c’est qu’elle me « pousse » à agir. En y consacrant déjà à minima 1h30 toutes les 2 semaines, lors de nos rendez-vous de coaching. Mais aussi, avec les challenges inter-séances que je me fixe. Nos rendez-vous m’incitent à réaliser ce sur quoi je m’engage. Et point non négligeable, ma coach est encourageante et positive ! Si vraiment cela m’est difficile, elle m’écoute et, au besoin, m’aide à me dépasser.

Devenir entrepreneur - Conseil n°3 : revenir à soi

C’est le premier pilier sur lequel je souhaite m’appuyer : savoir m’entourer de personnes soutenantes. C’est ce que j’essaye de faire aussi, en parlant de mon projet avec mes amis. L’une d’entre elles vient tout juste de se lancer à son compte (Séverine, que j’avais interviewée ici, et qui vient d’organiser ses premiers ateliers Montessori). Mais aussi M. qui a le projet de se lancer tout comme moi en 2019.

Se poser les bonnes questions

Ce qui me semble également indispensable : c’est de poser les bases. Faire la description de mon projet par écrit. Poser des mots dessus. C’est le 2ème pilier de mon projet : avant de passer à l’action, me poser pour réfléchir. Quelle est ma patte ? Mon identité ? Au service de quel client ? Dans quel lieu ? Et à quel prix ? Parce que savoir exactement pourquoi et dans quoi je me lance, me permettra de ne pas me perdre. De relever la tête dans les moments difficiles. À ce moment-là, je relirai ce pourquoi je me suis lancée. Je me rappellerai tout ce qui m’anime et j’ai envie de croire que cela me redonnera l’énergie.

Devenir entrepreneur - Conseil n°1 : bien s'entourer

Voici donc ma réponse à ce qui me semble être la première question : pourquoi est-ce que je souhaite être freelance ? Devenir entrepreneur c’est pour moi d’abord réaliser un rêve. Même si je n’ai jamais eu d’idée quant à l’objet de mon entreprise, c’est un désir qui m’anime depuis longtemps. Je me suis toujours projetée un jour être ma propre patronne. Plutôt en fin de carrière, genre à 50 ans. Mais la vie en a décidé autrement. J’imagine le jour où j’aurai mon premier client… je serai gonflée à bloc ! Je récolterai directement les fruits de tout mon travail, de mon engagement. Au delà de l’argent gagné, j’imagine grandir de bien d’autres manières.

Et puis j’associe ce statut à une certaine liberté. D’organisation, de contenu. Et avec elle une responsabilité. Celle de réussir seule ou d’échouer. Sans subir de remontrance de personne. Hormis les miennes, et croyez-moi, pas besoin que l’on m’aide…! J’imagine aussi que ce défi est une façon de me montrer que je peux y arriver. Que je ne suis pas si nulle en quelque sorte, comme si j’avais des choses à (me) prouver… J’ai envie de me sentir fière. D’y arriver à ma façon. J’ai envie de créer quelque chose qui me ressemble. Et ce challenge va me permettre de grandir et d’apprendre. C’est tout ce que j’aime ! Me développer, m’épanouir, et croquer la vie à pleines dents.

Devenir entrepreneur pour soi

Être salarié, c’est pour moi être constamment évaluée. Et cela me déstabilise. Avec mon message « sois parfaite » qui se répète dans ma tête, je me mets une double pression. Et j’ai toujours peur d’avoir honte, de décevoir, ou encore d’être jugée inapte. En tant qu’entrepreneuse, je serai la seule à bord. À la fois juge et partie. Et c’est aidant pour moi. Quand le stress monte, je peux alors me rappeler que rien ne m’y oblige. Que c’est avant tout une envie et un plaisir. L’évaluation finale c’est moi qui la ferait. Et mes clients aussi. Ils auront clairement travailler avec moi et seront donc aptes à mon sens. Et si leur avis ne me va pas (oui car je peux aussi penser qu’ils se trompent !), je ne les reverrai plus, point barre.

C’est très certainement le 3ème pilier de cette construction : revenir à moi. Et c’est loin d’être évident ! Pour ma part, dès que je commence à penser à comment ce que j’entreprends peut chambouler la vie de mon entourage – au niveau des finances je parle -, toutes les barrières se lèvent et je peux très vite me figer ! Réaliser les enjeux et les risques me glace. Mais dès que je reviens à ce qui m’anime, le doute se dissipe, et je retrouve confiance. C’est en quelque sorte, mon essentiel.

Devenir entrepreneur : mes 3 piliers pour avancer

Et revenir à moi m’aide bien au-delà. Je n’en n’oublie pas mon bien être. J’écoute davantage les signes de fatigue. Je perçois davantage mes limites. Ainsi je distingue ce que je m’oblige à faire et ce qui me plait vraiment. Je décèle ce moment où il est temps de faire une pause pour ne pas me transformer en machine… Je suis le moteur de ce nouveau projet. Bienveillante et attentive, je dois donc en prendre soin. Une des clés de ma réussite, je le sais, est que je me sente bien et épanouie. Si je suis fatiguée et ne vis que la contrainte, pas sûr que je puisse aller bien loin…

Olivier Clémence du site réussir mon e-commerce organise un carnaval d’articles autour du thème « Devenir entrepreneur ». Cet article est ma façon de participer à son évènement.

♥ Pour continuer à me suivre, abonnes-toi à ma newsletter. Et reçois en cadeau mon ebook ♥ (Vérifie tes spams pour confirmer ton inscription)

  • 29
  •  
  •  
  • 99
  •  
  •  
  •  
  •  

8 thoughts on “Devenir entrepreneur : mes 3 piliers

  1. Savoir s’entourer c’est en effet essentiel Emeline!
    Tout comme savoir appuyer sur pause pour savoir où on en est, où on va.
    Tu parles de tout cela avec beaucoup de passion et c’est vraiment Top. On a envie de te suivre dans cette aventure!

  2. C’est drôle, quand je repense au toi que j’ai rencontré il y a plus d’un an, le mot « entrepreneur » t’aurait donné des sueurs froides à l’époque.

  3. Coucou Émeline, tu as bien raison, être bien entourée c’est essentiel !!! moi qui vient de vivre ma première année avec ce statut j’ai fait beaucoup d’erreurs, qui étaient sans doute nécessaires mais qui peuvent être évitées… j’ai d’ailleurs le projet de faire un petit ebook gratuit sur les erreurs à éviter quand on se lance. j’espère le mettre en ligne au printemps. Si je peux éviter à certaines de faire les mêmes que moi ! effectivement un coaching c’est précieux, j’en ai moi même fait un à l’automne, qui m’a tout simplement permis de ne pas sombrer et de ne pas tout abandonner !!
    s’écouter, et prendre du plaisir, oui bien sur. j’ajouterais, au delà d’écrire ce que tu veux faire, avec qui, ou (qui est déjà très bien !!) : tester ! en parler autour de toi, voir comment ça réagit. ( voilà un de conseils qui sera dans ce fameux ebook que je souhaites faire !) je n’ai pas souvent le temps de commenter mais je te suis de loin ! et si tu as envie de plus en discuter je serais ravie de le faire !

    1. Merci Sophie ! 🙂 Et merci pour ton partage d’expérience Je n’ai pas fini d’apprendre 😉 J’ai adoré lire ton article sur la reconversion…génial ! Oui avec plaisir pour en discuter avec toi… le moment venu 😉 – tu connais mes inquiétudes 😉 Prends soin de toi et au plaisir de te lire 🙂

      1. Je ne sais pas si je peux te rassurer sur ce point…Pour les inquiétudes j’entends. Sophie le sait, j’ai attendu un certain laps de temps pour me lancer, pour la contacter, en sachant que j’allais aussi devoir l’appeler à un moment, et passer par la visio. J’étais pas du tout à l’aise. Et puis ça s’est fait super facilement. Et naturellement! En plus, elle te mettra de suite à l’aise, donc fonces Emeline! Tu ne le regretteras pas!

        1. Merci Marie ! Oui je crois qu’il y a aussi que je ne sais pas encore si c’est le moment…. Je sens comme j’ai besoin de faire un pas après l’autre et aujourd’hui un certain nombre de choses se bousculent… Mais je lis comme la rencontre sera chouette et je le ferai 😉 Merci <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.