Interview

J’ai osé… de la comptabilité à la créativité – interview

J’ai vu arriver dans mon fil d’actualité Facebook une nouvelle page : Créaplaiz. Intriguée, je suis allée m’y promener. J’ai découvert le nouvel univers d’Anne-Sophie, ma cousine, qui vient de lancer son auto-entreprise. Je la sais dans le domaine de la comptabilité et découvre son côté créatif. Mais comment est né ce projet ? Qu’est-ce qui l’a poussée à se lancer ? Curieuse, je lui ai posé quelques questions. Voici son retour sur son parcours. J’espère que son histoire vous donnera, à vous aussi, l’envie d’oser et de libérer votre créativité. De mettre un peu de piments dans votre vie. Un grand merci Anne-Sophie pour ton partage et ton audace ♥ Et maintenant place à l’artiste ! Voici donc son retour, sous sa plume.

 

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

 

Je m’appelle Anne-Sophie.

Je suis une jeune maman solo de 40 ans vivant sur la Vendée.

 

Quel est ton travail principal (celui qui te permet, pour l’instant de payer tes factures) ?

 

Je suis comptable, actuellement dans l’hôtellerie. C’est un métier que j’exerce depuis plus de 20 ans. Ce qui est bien dans ce métier c’est que l’on peut travailler dans tous les secteurs d’activité. Personnellement j’ai exercé dans le domaine de la grande-surface, une école privée, le luxe, le bâtiment et maintenant l’hôtellerie. J’ai toujours voulu être comptable, c’est un métier qui me passionne. Mais étonnamment j’ai très vite cette impression d’avoir fait le tour du poste. Au début de ma carrière je n’hésitais pas à changer d’entreprise. Aujourd’hui c’est plus compliqué, les recruteurs me trouvent instable. Je m’oblige donc à rester dans cette entreprise (cela va faire 8 ans) où le travail est intéressant mais j’ai cette sensation bizarre qu’il me manque quelque chose.

 

J’ai découvert que tu avais développé une nouvelle activité en parallèle. Peux-tu nous en parler ?

 

En mars 2018, j’ai créé ma petite entreprise « CREAPLAIZ ». Je fabrique et vends des objets de décoration en papier (papercraft) et des tableaux en quilling.

 

Le papercraft en quelques mots c’est une maquette en papier d’un objet 3d.

Alors que le quilling se sont des petites bandes de papier roulé, collées sur la tranche.

 

Qu’est-ce qui t’a motivée à lancer ta propre activité ?

 

Tout a commencé lors du dernier trimestre 2017. J’avais décidé de faire moi-même mes cadeaux de Noël. En cherchant des idées sur internet je tombe sur un tableau en papercraft. Je le trouve tellement beau que j’essaye. Je fais un objet, puis 2, puis 3. Ça y est je suis accro. Par la suite, je partage sur ma page Facebook mes réalisations et les gens aiment. Ensuite, à mon travail on me demande de réaliser une étoile, un bonnet de Père Noël, puis pour décorer la réception de l’hôtel des petits animaux.

 

Mes collègues adorent et me disent : « tu devrais vendre ce que tu fais ». J’en parle à mon petit frère (qui est un peu mon jumeau) et qui me dis : « vas-y essaie ». Alors je tente ma chance. Je sais qu’en tant qu’autoentrepreneur je ne prends pas de risque. Donc je fonce et en 3 semaines ma petite entreprise est créée.

 

Comment a réagi ton entourage ?

 

Je suis très heureuse de voir mes proches me soutenir, m’encourager. Un simple like sur une de mes publications est très motivant et m’incite à poursuivre dans cette voix-là.

 

Quels sont tes projets pour Créaplaiz ?

 

Aujourd’hui je fais une à deux vente par mois, loin d’être suffisant pour en vivre. Je prends tellement de plaisir à faire ces petits objets (voir gros objets) et ces tableaux que je continue. Je me fais connaître et qui sait peut-être qu’un jour je pourrais ouvrir ma boutique ! Le chemin est encore long mais j’y crois et je vais tout faire pour y arriver.

 

Est-ce difficile de cumuler ton activité en comptabilité et celle de Créaplaiz ?

 

Il est vrai que combiner 2 activités ce n’est pas simple, d’autant plus quand elles sont diamétralement opposées : la comptabilité où il faut respecter les règles et la création où il n’y a pas de frontière. Il m’arrive très souvent de penser à des idées de customisation ou projet de dessin alors que je suis en train de faire un rapprochement bancaire ou de la saisie de factures. C’est très frustrant pour moi de devoir la journée contenir cette imagination qui ne demande qu’à s’exprimer. Mais il faut bien payer les factures donc je prends sur moi et je n’ai qu’une hâte c’est que 20h arrive pour que je puisse enfin faire ce qui m’apaise et me procure beaucoup de bien être : CREER.

 

L’audace, est-ce un mot qui te parle ?

 

Pour moi l’audace c’est oser vivre sa vie à sa façon sans se soucier des « qu’en dira-t-on ».

L’audace c’est ne pas rester enfermé dans une bulle à cause de croyances ou habitudes que l’on nous a imposées. J’ai toujours essayé de vivre ma vie comme je l’entendais et étant jeune cela à créé beaucoup de conflits avec ma famille. Aujourd’hui, même si mes parents ne comprennent pas trop mes choix, ils les acceptent car ils me voient heureuse.

 

Si tu avais un message à faire passer, lequel serait-il ?

 

Si je peux me permettre un conseil, je vous dirais de laisser parler votre moi intérieur. Soyez à l’écoute de votre corps et de votre âme. Pourquoi vouloir absolument être comme la société voudrait que vous soyez si cela ne vous correspond pas ? Lorsque votre moi intérieur et votre moi extérieur sont en harmonie, vous êtes beaucoup plus serein et heureux. Vous profitez plus de la vie et sans vous en rendre compte vous OSEZ.

Alors soyez Serein, Heureux et OSEZ.

 

Encore merci Anne-Sophie, et longue vie à Créaplaiz !

 

♥ Pour continuer à me suivre, abonnes toi à ma newsletter. Et reçois mon ebook gratuit 🙂 ♥

  • 27
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.